Communiqué de presse

Les conseils d’administration ne saisissent pas bien tous les risques ESG

Londres | Le 2 février 2022

De nombreuses entreprises mondiales n’accordent toujours pas la priorité aux risques environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans les conseils d’administration, ce qui crée des lacunes inquiétantes dans leur évaluation et leur atténuation de ces dangers croissants, selon une recherche publiée aujourd’hui par Marsh, premier courtier d’assurances et conseiller en gestion de risques au monde.

Le rapport de Marsh, intitulé Évaluation des tendances en matière de déclaration des risques liés aux facteurs ESG et à la pandémie : analyse du risque de l’indice FTSE 100 et des bourses mondiales 2021, examine les rapports annuels des sociétés composant l’indice FTSE100 ainsi que de 60 sociétés de premier plan inscrites à la bourse de New York, à Euronext et à la bourse de Hong Kong, pour la période de référence allant de juillet 2020 à juillet 2021. L’analyse identifie les tendances de divulgation en matière d’ESG et mesure la préparation des entreprises pour répondre aux risques liés aux facteurs ESG et de pandémie futurs.

Selon les recherches de Marsh, les entreprises inscrites à Euronext sont les plus préoccupées par les risques en matière d’ESG, 90 % de l’échantillon mentionnant le risque lié aux facteurs ESG comme une priorité dans leurs rapports annuels. Cependant, parmi les entreprises de la Bourse de New York interrogées, 35 % ont désigné les facteurs ESG comme étant un risque élevé, suivi de 30 % pour les entreprises de la Bourse de Hong Kong. Seulement un cinquième (21 %) des entreprises composant l’indice FTSE 100 considéraient les facteurs ESG comme un risque principal dans leurs rapports annuels.

Bien que presque toutes les sociétés sondées aient mentionné le risque environnemental dans les sections de risque principal de leurs rapports annuels, les mentions concernant la responsabilité sociale étaient faibles dans l’ensemble, indiquant une concentration dans l’ensemble des bourses de l’aspect environnemental de l’évaluation ESG.

Marsh a également constaté que moins du tiers (30 %) de l’échantillon de l’indice FTSE 100 montrait des preuves de rapports autonomes sur les risques liés aux changements climatiques, conformément au GIFCC (Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques), qui recommande 11 divulgations entourant quatre éléments clés des risques liés aux changements climatiques. À compter d’avril 2022, la divulgation relative au GIFCC sera obligatoire au Royaume-Uni pour les 1 300 plus grandes entreprises inscrites au Royaume-Uni, y compris les sociétés cotées en bourse et les organisations privées comptant plus de 500 employés et un chiffre d’affaires de 500 millions de livres sterling.

« Une conscience croissante du public et des investisseurs à l’égard des enjeux ESG signifie que les conseils d’administration sont de plus en plus tenus de consacrer plus de temps et de ressources à la gestion des aspects sociaux et de gouvernance du risque lié aux facteurs ESG », a déclaré David Stark, responsable mondial, Gestion des risques d’entreprise de Marsh.

« En adoptant une approche plus proactive au niveau du conseil d’administration, les sociétés peuvent saisir l’occasion d’améliorer leur gestion des risques autour des facteurs ESG, d’obtenir un accès plus large au capital et de mieux répondre aux attentes des investisseurs. Par ailleurs, ils courent le risque de voir des tiers estimer leurs risques liés aux facteurs ESG et aux changements climatiques, ce qui pourrait avoir des répercussions sur leurs finances et leur réputation à long terme. »

À propos de Marsh

Marsh est le chef de file mondial du courtage d’assurances et de la gestion de risques. Fort de plus de 45 000 employés à l’œuvre dans plus de 130 pays, Marsh aide les particuliers et les entreprises en leur offrant des solutions de gestion de risques et des services-conseils fondés sur les données. Marsh est une entreprise de Marsh McLennan (NYSE : MMC), la plus importante société de services professionnels au monde en matière de risques, de stratégie et de capital humain. Affichant un chiffre d’affaires de près de 20 milliards de dollars, Marsh McLennan guide ses clients dans un environnement de plus en plus dynamique et complexe par l’intermédiaire de ses quatre entreprises dominantes dans le marché : Marsh, Guy Carpenter, Mercer et Oliver Wyman. Pour en savoir plus, consultez le mmc.com, suivez-nous sur LinkedIn et sur Twitter ou abonnez-vous à BRINK.

Contacts médias

Image placeholder

Eileen Mercer

Directrice des relations avec les médias, Royaume-Uni et Irlande

+44 (0)79 9080 2830