Nous sommes désolés, mais votre navigateur n'est pas pris en charge par Marsh.com

Pour une utilisation optimale, veuillez installer un navigateur pris en charge :

X

RECHERCHES ET BULLETINS

Rapport 2016 sur l’assurance des risques liés au terrorisme

 


La gestion des risques liés au terrorisme aujourd'hui nécessite une combinaison de stratégies et de tactiques qui permettent de protéger les personnes, les biens et les finances. Sur le plan financier, il faut faire un choix entre conserver ou transférer le risque par l'entremise d'une assurance. Toutefois, le profil changeant des risques liés au terrorisme amène certaines entreprises à se demander si elles sont assurées convenablement contre les pertes d'exploitation et les pertes y étant liées. Elles se demandent comment se préparer à des risques éventuels liés au cyberterrorisme et autres événements.   

Le « Rapport 2016 sur l’assurance des risques liés au terrorisme » offre une présentation sommaire des tendances de l’assurance des risques liés au terrorisme, dresse une analyse comparative sur les taux de participation et les prix dans le domaine de l’assurance des risques de terrorisme, et envisage plusieurs solutions de gestion de ces risques.

Parmi les éléments clés du rapport, il faut noter ce qui suit :

  • Les attaques terroristes effectuées en petit groupe ou par des « combattants solitaires » donnent un nouveau visage au terrorisme, et bon nombre d’entreprises réévaluent l’étendue de leur garantie en matière de pertes indirectes liées aux risques de perte d'exploitation.
  • Suivant l’adoption de la Terrorism Risk Insurance Program Reauthorization Act (TRIPRA) en 2015, les taux de participation à l’assurance du risque de terrorisme TRIPRA intégrée aux programmes d’assurance de biens ont augmenté aux États-Unis.
  • Pour ce qui est des secteurs d’activité, les médias ont eu le plus haut taux de participation à l’assurance contre les actes de terrorisme en 2015.
  • En général, les marchés de l’indemnisation des accidents du travail sont demeurés stables en ce qui a trait aux risques liés au terrorisme.