Nous sommes désolés, mais votre navigateur n'est pas pris en charge par Marsh.com

Pour une utilisation optimale, veuillez installer un navigateur pris en charge :

X

RECHERCHES ET BULLETINS

Le vote pour le Brexit signifie que les organisations devront en évaluer les conséquences sur les risques et l’assurance

 


Bien que des années soient peut-être nécessaires pour déterminer la nouvelle relation entre le Royaume-Uni et l’Union européenne (UE) à la suite du retrait de l’UE de celle-là, les entreprises devraient commencer à évaluer les répercussions qu’elles subiront et à entamer des discussions avec les assureurs et les conseillers en gestion de risques.

Le vote du Royaume-Uni pour la sortie de l’UE est sans précédent. En raison de la complexité des négociations nécessaires, le Bureau du cabinet du Royaume-Uni a prévu que la négociation d’une nouvelle entente entre les deux parties pour remplacer les accords commerciaux actuels pourrait prendre jusqu’à dix ans, voire davantage.

Éléments à prendre en considération

Étant donné les scénarios* possibles à la suite de la confirmation par le gouvernement du Royaume-Uni du vote pour le retrait, les domaines que les entreprises doivent prendre en compte dans leurs plans d’urgence sont les suivants, sans toutefois s’y limiter :

Volatilité des marchés : certaines turbulences sont à prévoir sur les marchés dans un avenir proche. Par exemple, à la suite de la première dépréciation de la livre sterling, on peut s’attendre à une hausse de la volatilité des changes pendant les prochaines semaines. Il y a de grandes chances que cela continue tant que les négociations se poursuivent, ce qui pourrait entraîner une pression importante sur les positions des capitaux, voire la baisse possible des notes de crédit des assureurs et d’autres institutions financières.

Changement important du risque : la décision du Royaume-Uni de quitter l’UE pourrait modifier les aspects clés des activités ou des opérations prévues par les souscripteurs d’assurance, ce qui entraînerait une modification importante du profil de risque du souscripteur d’assurance. Il est temps pour les souscripteurs d’évoquer et de régler avec leurs assureurs et conseillers en gestion de risques les conséquences que de tels changements peuvent avoir sur leur risque.

Problèmes liés aux personnes : la liberté de circulation est un droit fondamental de l’UE, permettant aux citoyens de l’UE non britanniques de travailler librement au Royaume-Uni, et aux ressortissants du Royaume-Uni de travailler dans d’autres pays de l’UE. À la suite du vote pour le retrait, cela pourrait changer.

Problèmes liés au mécanisme de passeport : le droit qu’ont les assureurs et les courtiers d’utiliser le mécanisme de passeport (d’exercer des activités dans d’autres pays en vertu d’un permis national unique) au sein de l’Espace économique européen pourrait être limité à la suite de la période de transition.

Modification des cadres juridiques et réglementaires : à l’issue du retrait de l’UE du Royaume-Uni, il se peut que la directive Liberté de prestation de services ne s’applique plus au Royaume-Uni. Il devra renégocier son accès au marché unique au cours de la période de transition. La liberté de prestation de services est le droit d’offrir des services commerciaux transfrontaliers au sein de l’UE.

Les organisations devraient surveiller de près l’évolution au cours de cette période et avoir un plan pour régler diverses questions, comme discuter avec leurs assureurs et leurs conseillers en gestion de risques pour réagir à la modification des profils de risque et à l’évolution des besoins en assurance.

Pour en savoir plus sur la décision du Royaume-Uni de sortir de l’UE, lisez l’article Conséquences sur l’assurance du vote du Royaume-Uni pour la sortie de l’UE. 

* Avant le référendum, le gouvernement du Royaume-Uni a publié un document décrivant les scénarios des relations possibles entre le Royaume-Uni et l’UE.

 

Alternatives to membership: possible models for the United Kingdom outside the European Union (solutions alternatives à l’adhésion : modèles possibles pour le Royaume-Uni à l’extérieur de l’Union européenne), gouvernement du Royaume-Uni, mars 2016

Trois domaines d’attention pour les gestionnaires de risques à la suite du Brexit

En raison du vote du Royaume-Uni pour la sortie de l’Union européenne (UE), les gestionnaires de risques doivent connaître les trois domaines critiques à la suite du Brexit.