Nous sommes désolés, mais votre navigateur n'est pas pris en charge par Marsh.com

Pour une utilisation optimale, veuillez installer un navigateur pris en charge :

X

RECHERCHES ET BULLETINS

Renseignements relatifs au nettoyage et au soutien pour la réclamation suite à la cyberattaque par « Petya/GoldenEye »

 


Le 27 juin, une cyberattaque par rançongiciel – possiblement le virus Petya ou une variante connue sous le nom de GoldenEye – a infecté les organismes gouvernementaux et les activités en Ukraine et en Russie, ainsi qu’un éventail d’entreprises en Europe et aux États-Unis. Les secteurs touchés comprennent entre autres les services financiers, les transports, l’énergie, l'industrie manufacturière et les services professionnels. Dans plusieurs cas, cette attaque a entraîné des suspensions d’activités et d’importantes pertes d’exploitation.

Au cas où votre organisation aurait subi des répercussions directement ou indirectement par l’intermédiaire d’un client ou d’un fournisseur, vous devriez réagir rapidement afin de contenir le fléau et rassembler les renseignements qu’il vous faudra pour introduire une demande d’indemnisation :

  • Collaborez avec votre courtier et l’assureur qui vous protège contre les cyberrisques afin d’avoir accès aux services de soutien et de rétablissement à la suite de l’infraction, conformément à votre police.
  • Communiquez avec les fournisseurs de services technologiques, les avocats, les experts en relations publiques et tout autre conseiller qui pourraient vous aider à contenir la propagation du fléau.
  • Préservez l’information et documentez le déroulement de l'infraction et des efforts de rétablissement. Ces renseignements seront nécessaires si vous deviez éventuellement soumettre une réclamation.

Marsh travaille déjà activement avec les clients à cet égard. Si vous avez besoin d’aide à une de ces étapes, veuillez communiquer avec votre conseiller en cyberrisques de Marsh ou un expert de Marsh Évaluation des risques par l’intermédiaire de votre chargé de clientèle de Marsh.