Nous sommes désolés, mais votre navigateur n'est pas pris en charge par Marsh.com

Pour une utilisation optimale, veuillez installer un navigateur pris en charge :

X

RECHERCHES ET BULLETINS

L’économie du partage : tendance vers les solutions de captives

 


À mesure que les entreprises se développent, leurs programmes de gestion des risques évoluent en général, passant de programmes à coût ferme (c’est-à-dire, souscription d’assurance dès le premier dollar et sans franchise) à des structures plus complexes de rétention et d’atténuation des risques.

Pour les secteurs d’activité traditionnels, il peut falloir des années pour passer d’une structure à une autre. Mais pour les entreprises œuvrant dans l’économie du partage, où les biens ou services sont partagés entre des particuliers et où les taux de croissance sont élevés, le scénario est différent.

Pour les entreprises œuvrant dans l’économie du partage, une telle évolution dans la gestion des risques se produit beaucoup plus vite parce que bon nombre des risques importants auxquels ces entreprises sont exposées sont de nouveaux risques qui ne sont pas familiers pour le marché de l’assurance des entreprises. Puisque les risques auxquels sont exposées ces entreprises tendent à être moins bien compris et qu’ils augmentent rapidement, la capacité des assureurs peut être limitée et les tarifs peuvent être plus élevés.

Les captives peuvent fournir aux entreprises de l’économie du partage les avantages suivants :

  • Le financement des risques pris en charge au moyen d’une captive peut servir de levier au moment de négocier avec les marchés de l’assurance des entreprises.
  • Possibilité d’améliorer les données économiques unitaires en raison de la flexibilité que permet une captive.
  • Capacité de libellé sur mesure.
  • Capacité d’offrir une assurance à des parties liées, mais indépendantes (comme les conducteurs-livreurs).
  • Accès au marché de la réassurance, qui pourrait présenter une plus grande flexibilité pour certains risques.

Grâce à leur capacité de recueillir facilement d’importants volumes de données, les entreprises sur le modèle de l’économie du partage sont des candidats de choix pour soutenir et exploiter des structures non traditionnelles de gestion des risques pour résoudre leurs besoins uniques en matière d’assurance.