Article

Renverser la pyramide des avantages : combler le déficit de soins de santé lié à l’abordabilité et à l’accessibilité en Asie

Notre étude de  2022 sur les tendances en matière de santé montre que, trop souvent, les facteurs socioéconomiques déterminent si un employé a droit à des avantages sociaux, à une assurance et à une assurance-maladie.

En d’autres termes, il s’avère que les groupes défavorisés sont souvent laissés pour compte, même si ce sont eux qui ont le plus besoin d’aide. À la lumière de ces constatations, les employeurs doivent s’attaquer de toute urgence aux prestations de soins de santé désuètes, inappropriées et inadéquates et mettre en œuvre des régimes conçus pour soutenir tous leurs travailleurs.

Traditionnellement, les employeurs offrent des régimes d’avantages plus complets aux salariés aux revenus les plus élevés ainsi qu’aux cadres dirigeants. Cependant, cette approche isole les employés ayant un faible revenu et exerce une discrimination contre certains groupes. Cela peut donner lieu à des attentes non comblées en matière de soins et entraîner la désillusion et l’abattement parmi le personnel. L’approche traditionnelle peut également entraîner la hausse du taux de roulement parmi les groupes mal desservis et même nuire à la réputation des employeurs qui sont perçus comme ayant échoué dans ce domaine.

Pour relever ce défi, les entreprises doivent « renverser la pyramide » quant à la façon dont elles abordent la prestation des soins de santé. Pour ce faire, les entreprises devraient offrir un soutien équitable aux employés de tous les niveaux de leur organisation, en mettant l’accent sur les besoins qui n’étaient pas comblés auparavant.

Abordabilité des soins de santé

Le processus de changement positif doit commencer par la question de l’abordabilité. Les organisations avant-gardistes prennent de plus en plus conscience du fardeau des frais médicaux que leurs travailleurs à faible revenu doivent assumer. Chez Mercer Marsh Avantages Sociaux (MMB), nous voyons de nombreuses entreprises élaborer des stratégies visant à régler les problèmes de coûts. Ces stratégies comprennent la prestation d’une assurance abordable pour les employés débutants et subalternes.

Nous avons récemment aidé une société d’experts-conseils de premier plan en Asie à optimiser la conception de ses régimes d’avantages sociaux afin que les employés de niveau inférieur paient une quote-part inférieure à celle des directeurs et d’autres membres de la haute direction. Les montants de ces paiements ont été établis de façon à ce qu’ils soient abordables pour les personnes concernées.

Dans un autre cas, nous avons travaillé avec une société de gestion immobilière et d’installations pour améliorer les avantages sociaux liés à la santé qu’elle offre. Nous avons recommandé à l’entreprise de ne donner accès aux paiements de réserve de l’entreprise qu’aux employés subalternes, car il s’agit d’une façon efficace de soutenir l’équité en matière de santé.

Un troisième cas concernait une collaboration avec une entreprise de prestation de services alimentaires. Nous avons aidé le client à concevoir un programme d’avantages sociaux sur mesure qui permettrait de réduire au minimum les dépenses personnelles (en tenant compte des déductions proportionnelles liées au loyer des chambres). Le nouveau programme offrait également aux travailleurs à faible revenu une prestation d’assurance parentale supplémentaire.

Face à la hausse des frais médicaux, les employeurs sont confrontés au double défi de prévoir et de gérer l’augmentation des coûts des programmes d’assurance-maladie, afin de pouvoir continuer à fournir des soins abordables à tous les employés. Par conséquent, on demande de plus en plus aux assureurs de fournir une meilleure évaluation des tendances en matière de réclamations.

Heureusement, les assureurs ont bien réagi à cette pression. Notre étude sur les tendances en matière de santé de 2022 a révélé que l’« analyse des données » est la priorité stratégique absolue d’un tiers (34 %) des assureurs et que la « meilleure gestion des fournisseurs » est la priorité absolue d’un assureur sur cinq (21 %).

Les employeurs tirent parti d’une combinaison de régimes d’assurance privés et publics pour répondre aux besoins de leurs employés en matière de soins de santé. Ils se préparent également aux répercussions de facteurs comme la COVID-19 de longue durée et le défi des soins différés. Pour prendre de l’avance sur la modification des activités liées aux demandes de règlement, ils examinent régulièrement les demandes de règlement présentées dans le cadre de leurs régimes de soins médicaux. Dans l’ensemble, ils actualisent leurs stratégies de limitation des coûts de manière à trouver un juste milieu entre l’aspect économique et l’empathie, et à positionner les avantages sociaux comme un investissement plutôt que comme une dépense.

La technologie constitue un outil efficace pour améliorer l’abordabilité des soins de santé, en particulier lorsqu’il s’agit de la prise en charge des maladies chroniques au moyen de circuits de soins virtuels et à distance économiques. Notre étude[1] montre que 84 % des employés souhaitent utiliser la télémédecine et que la moitié d’entre eux veulent utiliser des applications qui peuvent les aider à gérer eux-mêmes leurs problèmes de santé et qui leur permettront d’interagir en ligne avec leur médecin par vidéo.

Accessibilité et inclusion des soins de santé

Bien que l’abordabilité des soins de santé soit certainement un enjeu important, l’accès aux soins de santé est tout aussi essentiel. Heureusement, on peut observer un changement de paradigme dans le comportement des employeurs, de nombreuses entreprises se concentrant maintenant sur l’assurance que tous les employés ont un accès à des soins de santé et une infrastructure de qualité, peu importe leur emploi, leur rôle ou leur fonction.

Par exemple, une multinationale du secteur des boissons s’efforce d’harmoniser ses régimes d’avantages sociaux de manière à offrir de façon égale une assurance à ses travailleurs, qu’ils soient en col blanc ou en col bleu, indépendamment de leur désignation ou de leur palier d’emploi. Cette décision découle de l’engagement de la société à fournir un accès équitable aux soins de santé.

Comme dans le cas de l’abordabilité, de tels changements sont facilités par des améliorations technologiques, qui permettent d’offrir des solutions d’autosoins et à domicile, et améliorent la commodité et l’accès.

De plus, les employeurs tournés vers l’avenir mettent l’accent sur des soins primaires et préventifs accessibles et inclusifs, en mettant l’accent sur les programmes médicaux externes, la santé numérique et les programmes de bilans de santé. Par exemple, en Inde, une société de technologies de premier plan offre une assurance relative aux bilans de santé s’élevant à 10 000 roupies indiennes (130 $US) pour les employés et 15 000 roupies indiennes (195 $US) pour les employées.

L’accès adéquat et rapide aux soins de santé mentale est également devenu une priorité pour de nombreux employeurs, les organisations allant maintenant au-delà des paramètres habituels de leurs programmes de consultation personnelle pour s’attaquer à des problèmes complexes comme la dépendance et les troubles de stress post-traumatique.

Comme pour les problèmes de santé en général, de nombreuses entreprises s’efforcent d’améliorer l’accès aux soins de santé mentale. Par exemple, selon notre étude récente sur cette question[2], les organisations évaluent les plateformes numériques comme moyen d’offrir une thérapie cognitivo-comportementale et des options de counseling virtuel (en complément des interactions en personne).

Les assureurs travaillent également à la conception de régimes de soins médicaux plus inclusifs. Nous sommes heureux de constater que de nombreux assureurs semblent maintenant plus ouverts aux approches qui favorisent la diversité, l’équité et l’inclusion. Par exemple, notre étude de 2022 sur les tendances en santé a révélé que :

  • près du quart des assureurs (24 %) envisagent d’intégrer le soutien social à leurs programmes ou l’ont déjà fait. Cela comprend l’aide au transport, à l’alimentation et au logement.
  • un tiers (30 %) ont apporté des changements pour assurer la diversité des fournisseurs de soins de santé au sein de leurs réseaux.
  • plus du quart (27 %) ont revu leurs conditions d’accès à l’assurance afin de rendre la garantie plus inclusive des employés LGBTQ+.

Étant donné que les assureurs offrent un plus grand nombre d’options de produits et une plus grande souplesse en matière de souscription, nous avons bon espoir qu’il sera plus facile pour les employeurs d’apporter des changements significatifs aux régimes de soins de santé qu’ils offrent à leurs employés.

Renverser la pyramide pour combler l’écart en matière de soins de santé

Compte tenu de nos constatations, il est clair que les employeurs ont maintenant l’occasion d’appuyer un effectif diversifié, équitable et inclusif en reconnaissant que les employés ont des besoins et des valeurs différents en matière de soins de santé et que les soins doivent être abordables pour tous.

À l’avenir, nous nous attendons à ce que les entreprises établissent des normes minimales de base en matière d’avantages sociaux pour tous et qu’elles mettent l’accessibilité et l’abordabilité à l’avant-plan de leurs régimes d’avantages sociaux de soins de santé.

Voici quatre mesures que vous pouvez prendre en tant qu’employeur.

1.   Passez en revue vos programmes d’avantages sociaux pour éliminer les régimes désuets, inappropriés et inadéquats.

2.   Dans le cadre de vos activités continues de gestion des fournisseurs, discutez des questions environnementales, sociales et de gouvernance avec vos assureurs et comprenez ce qu’ils font dans ce domaine.

3.   Déterminez dans quelle mesure vos régimes d’avantages sociaux devraient correspondre à vos objectifs en matière de diversité, d’équité et d’inclusion et peaufinez votre stratégie en conséquence.

4.   Continuez de préconiser une meilleure collecte et une meilleure diffusion des données afin de permettre l’identification anonyme et agrégée des tendances en matière de santé de la main-d’œuvre. Ces données devraient inclure le codage des facteurs sociaux qui influent sur la santé et le bien-être. 

Pour en savoir plus, communiquez avec votre chargé de clientèle ou votre bureau régional MMB.


[1] Mercer Marsh Avantages Sociaux. Santé à la carte 2021

[2] Mercer Marsh Avantages Sociaux. Turning Health Risk Into Value: Are You Supporting Mental Health? (Transformer les risques pour la santé en valeur : appuyez-vous la santé mentale?


Faites connaissance avec l’auteur

Image placeholder

Joan Collar

Responsable, Marsh Mercer Avantages Sociaux, Asie

Image placeholder

Eima Azim

Leader des services d’expert-conseil, Inde du Nord, Mercer Marsh Avantages Sociaux