Technologie

La réussite des entreprises technologiques dépend de leur capacité à saisir les opportunités inhérentes à l'innovation et à maîtriser les risques commerciaux qui y sont associés. Les spécialistes de Marsh peuvent vous aider à identifier et à gérer vos risques à l'aide de technologies, d'analyses, de données et d'outils d'évaluation des risques de pointe.

Les enjeux étant de taille, la gestion des risques est un outil essentiel dans le secteur technologique. Pendant la pandémie de COVID-19, l'importance des technologies dans notre monde est devenue évidente. Lorsque de nombreuses personnes ne pouvaient pas quitter leur domicile, le monde a pu continuer de tourner dans une certaine mesure grâce aux technologies, notamment au télétravail, au commerce numérique et aux plateformes de réseaux sociaux. 

Dans le secteur technologique, la réussite dépend de la capacité de chacun à saisir les opportunités inhérentes à l'innovation sur un marché en mutation rapide et à gérer les risques qui y sont associés. Les violations de données, les pannes d'équipements et de logiciels, ainsi que d'autres cyberrisques demeurent présents, malgré les efforts concertés déployés pour réduire l'impact de ces problèmes et autres interruptions d'activité.

Grâce au service mondial Technology Practice de Marsh, votre entreprise peut évaluer ses risques, hiérarchiser ce qui est le plus important pour vous, mais aussi vous aider à gérer et atténuer vos expositions.

FAQ générale

Les entreprises technologiques sont confrontées à de nombreux risques (cybersécurité, violations de données, concurrence au sein du secteur, interruption des activités numériques, résilience informatique et même obsolescence) à mesure de la généralisation de l'intelligence artificielle. À l'heure actuelle, la cybersécurité et la concurrence sont peut-être les plus urgents pour les entreprises technologiques. La concurrence pour obtenir des parts de marché entraîne un rythme rapide de l'innovation, et les nouvelles technologies sont souvent commercialisées avant que toutes les sources éventuelles de compromis (piratage, par exemple) ne soient identifiées et traitées. Malheureusement, cela peut permettre à des individus peu scrupuleux d'exploiter des produits et services bien intentionnés dans leur propre intérêt. Les violations de données peuvent avoir de graves conséquences pour les entreprises et les consommateurs, d'où la nécessité d'une planification stratégique de la gestion des risques.

Outre l'assurance habituelle pour les employeurs, notamment l'assurance responsabilité civile et dommages aux biens du propriétaire d'une entreprise et une assurance accidents du travail, le cas échéant, il existe plusieurs assurances uniques que les entreprises de logiciels peuvent envisager.

La première est l'assurance cyberrisques, qui peut aider à payer les efforts de reprise après sinistre suite à une violation de données, ainsi que les frais juridiques associés. Ensuite, il y a l'assurance erreurs et omissions (E&O), qui peut être utile en cas de réclamations concernant l'efficacité d'un produit de votre entreprise.

Enfin, il est possible d'envisager l'assurance détournement, qui est adaptée aux secteurs dépendant fortement de la propriété intellectuelle. Elle protège votre entreprise et vos clients si un employé divulgue des informations confidentielles.

À l'instar des entreprises de logiciels, les entreprises de matériel ont besoin, au moins, des mêmes assurances que la plupart des autres types d'entreprises. Cela inclut l'assurance responsabilité civile et dommages aux biens du propriétaire d'une entreprise, ainsi que l'assurance accidents du travail, le cas échéant, et éventuellement une assurance automobile commerciale, si des livraisons de produits ou des services ont lieu dans le cadre d'activités commerciales de routine. Pour les entreprises de matériel, une couverture peut aussi s'avérer utile en cas d'interruption d'activité due à des interruptions de la chaîne d'approvisionnement, tout comme une protection en cas de poursuites judiciaires liées à la défaillance d'un produit. Ces régimes d'assurance portent différents noms, selon l'assureur et la région du monde, mais ils remplissent essentiellement les mêmes fonctions.

C'est un type d'assurance responsabilité civile professionnelle qui peut protéger les entreprises contre tout dommage résultant de réclamations ou de poursuites judiciaires alléguant que l'assuré a commis une erreur liée à sa prestation de services ou produits commerciaux. Cette assurance peut couvrir toutes réclamations de négligence, erreurs de service ou fausses déclarations.

Cette assurance couvre plus qu'une assurance E&O classique pour toutes pertes financières que les clients d'une entreprise peuvent subir à la suite d'une erreur ou d'une défaillance du produit ou service technologique fourni par ladite entreprise. Par exemple, si le logiciel d'une entreprise tombe en panne en raison d'une erreur de codage et que cela empêche le client d'effectuer des transactions commerciales, l'assurance E&O technologiques de l'entreprise peut couvrir les pertes subies par le client.

Les entreprises technologiques, en particulier celles soumises à un premier appel public à l'épargne, doivent prendre en compte leur exposition aux risques liés aux brevets, marques commerciales, droits d'auteur et secrets commerciaux.

Selon les conditions générales spécifiques, l'assurance propriété intellectuelle couvre les cas suivants :

  • Coûts de défense et dommages résultant de réclamations d'atteinte ou de détournement de la propriété intellectuelle intentées par des tiers.
  • Coûts de défense et dommages résultant d'obligations contractuelles pour indemniser les fournisseurs, partenaires, fabricants en amont ou clients en aval en cas de réclamations d'atteinte de la propriété intellectuelle par un tiers.
  • Coûts de défense contre toutes tentatives de tiers d'annuler ou d'invalider les enregistrements de propriété intellectuelle, de brevet, de marque commerciale ou de droit d'auteur enregistrés.

Notre équipe

Image placeholder

Jean Bayon de La Tour

Responsable Cyber Europe continentale