À l’horizon : les risques potentiels de la technologie des drones dans le transport maritime

La technologie autonome a ouvert la voie aux systèmes aériens sans pilote et aux voitures sans conducteur, mais pourrait-elle bientôt être appliquée à l’industrie maritime ?

Les possibilités d’utilisation de la technologie autonome se multiplient, depuis les applications récentes dans les systèmes aériens sans pilote et les voitures sans conducteur jusqu’à la haute mer sous la forme de navires télécommandés, voire entièrement autonomes.

La technologie autonome utilisée dans le transport maritime pourrait permettre de réaliser des économies, d’améliorer la sécurité et de mieux surveiller les conditions.
Toutefois, les organismes de réglementation et les assureurs sont susceptibles de s’inquiéter de la sécurité de cette technologie lorsqu’elle est utilisée à bord de navires télécommandés ou entièrement autonomes qui fonctionnent sans équipage à bord.

Le rapport de Marsh, On the Horizon: The Potential Risks of Drone Technology in Shipping, examine les défis du point de vue des risques et de l’assurance qui s’opposent à l’utilisation de technologies autonomes dans l’industrie maritime.