Skip to main content

Report

Rapport sur les risques humains 2024

Les risques humains représentent une problématique financière importante. Découvrez dans notre rapport comment gérer les principaux risques humains et les activités commerciales à travers les données et informations provenant de plus de 4 575 professionnels des risques et des ressources humaines.

Les risques humains représentent une problématique financière importante. Découvrez les 25 principaux risques humains en 2024, classés par plus de 4 575 professionnels des ressources humaines et de la gestion des risques.

Des professionnels de la gestion du risque, de la finance, de la santé et de la sécurité, ainsi que des ressources humaines dans 26 secteurs différents nous partage les risques, qui selon eux, auraient le plus d’impacts sur la santé et le bien-être des salariés. 

Le rapport Mercer Marsh Benefits 2024 « Les Risques Humains » constitue un document de référence vous permettant de construire une approche proactive, prédictive et méthodique de la gestion des risques liés aux individus . Elle présente les principaux risques auxquels sont confrontées les entreprises du monde entier en matière de main d’œuvre selon 5 grandes catégories de risques, l’impact qu’ils peuvent avoir sur votre entreprise et des solutions concrètes pour faire face aux risques d’aujourd’hui et de demain.

Ce rapport vous permettra d'identifier, de hiérarchiser et de faire face aux risques humains les plus importants au sein de votre organisation :

  • identifier les risques humains les plus importants auxquels les entreprises doivent faire face à l'échelle mondiale ;
  • découvrez des stratégies de gestion proactive les risques humains ;
  • apprenez comment identifier et surmonter les difficultés pour atténuer pour atténuer les risques liés aux individus ;
  • définissez des actions innovantes et collaboratives que vous pouvez entreprendre pour gérer efficacement les risques et planifier l'avenir.

Êtes-vous prêt à explorer les principaux risques humain et les stratégies pour les atténuer ?

Téléchargez le rapport complet

Cliquez pour en savoir plus sur chacun des cinq piliers du risque

slected option

Evolutions et bouleversements technologiques

  • Le déficit de main-d'œuvre dans le domaine de la cybersécurité a atteint un niveau record, avec 4 millions de professionnels nécessaires pour protéger de manière adéquate les actifs numériques.
  • 1 dirigeant sur 2 pense que l'IA va fondamentalement changer son modèle d'entreprise, mais la mauvaise gestion de l'IA n'est classée qu'au 18e rang des risques mondiaux liés aux personnes par les DRH/Risk managers.

La technologie crée de nouveaux emplois, de nouveaux canaux de distribution et de nouveaux produits, mais elle introduit également de nouveaux risques et aggrave les risques existants.

Gérer ces risques signifie créer une culture qui s'engage à protéger l’entreprise contre les cyber-menaces, les violations de données et le vol de propriété intellectuelle, ainsi qu'une culture qui aborde véritablement l'IA et d'autres technologies

Leadership en matière de talents et méthodes de travail 

  • 70 % des entreprises déclarent ne pas disposer aujourd'hui d'une proposition de valeur efficace pour leurs salariés.
  • 1 DRH/Risk manager sur 3 s'inquiète du manque d'expertise des dirigeants en matière de gestion de crise.

Les organisations ne peuvent rester compétitives que si elles parviennent à recruter et à développer les compétences, les talents et le leadership adéquat. Cependant, il est tout aussi important de s'assurer que les besoins des salariés sont satisfaits afin de garantir l'épanouissement et la productivité de ses collaborateurs.

Les dirigeants doivent être capables de reconnaître les besoins de leurs collaborateurs, d'inspirer l'engagement et la loyauté et de prendre des mesures pour soutenir leur main d’œuvre dans les moments critiques, de leur vie ou de l'entreprise. Ces actions engendrent la confiance et sont essentielles pour soutenir une culture de gestion des risques.

Santé, bien-être et sécurité

  • 1 DRH/Risk manager sur 2 s'inquiète de la perte de productivité liée au fait que les salariés consacrent du temps et de l'énergie à chercher des professionnels de santé et à se déplacer.
  • 46 % des salariés ont déclaré qu'ils renonceraient à une augmentation de salaire de 10 % pour obtenir plus d'avantages en matière de bien-être, contre 32 % en 2022.

La santé et la sécurité des salariés sont des éléments essentiels de tout programme de gestion des risques liés aux personnes, mais les entreprises doivent élargir le champ d'application de leur définition du bien-être au travail.

Le risque lié aux suicides, aux crises et à l’épuisement professionnel ne céssant de croître, la santé psychologique et le bien-être des individus doivent désormais être pris en compte au même titre que la sécurité physique.

Les employeurs ont une occasion unique de faire progresser l'aide à la santé pour leurs salariés et de combler les lacunes des systèmes traditionnels de soins de santé.

Gouvernance, conformité et finance

  • L'augmentation des frais de santé et des prestations sociales est le risque le plus important pour les DRH/ Risk managers.
  • L'évolution de la législation et la surveillance accrue sont passées du 12ème au 5ème rang des risques les plus importants en raison de l'explosion de la réglementation ayant un impact sur les récompenses, les investissements et l'utilisation de l'IA.

Alors que les pressions inflationnistes sur les coûts des prestations persistent, les entreprises doivent dès à présent planifier les changements à apporter à leurs programmes de prestations. La gestion des risques sous-jacents et le maintien de l'attention sur la santé des salariés peuvent aider à gérer les coûts des sinistres.

L’attention accrue portée aux parties prenantes, aux litiges et aux changements législatifs mettent davantage de pression sur la gouvernance.

Environnement, durabilité et protection 

  • 38 % des DRH/Risk managers s'inquiètent de l'absence d'avantages sociaux pour couvrir les problèmes de santé liés au climat.
  • L'impact de l'augmentation du coût de la vie est significatif, avec 6 heures de travail par mois perdues par les salariés à cause de soucis financiers. Il est essentiel de veiller à ce que vos collaborateurs puissent vivre décemment. Seuls 35 % des dirigeants déclarent que tous leurs salariés bénéficient d'un salaire décent.

Les risques environnementaux sont traditionnellement considérés comme relatifs aux biens immatériels, mais l'impact potentiellement catastrophique des phénomènes météorologiques extrêmes et des catastrophes naturelles peuvent avoir sur la santé et le bien-être des salariés et de leurs familles constitue une menace imminente.

Des problèmes tels que la crise du coût de la vie ont aggravé les difficultés de nombreux salariés au cours de cette décennie. Les disparités croissantes entre les récompenses et les valeurs des cadres et des travailleurs ont désormais un impact sur la dynamique du lieu de travail et sur les relations professionnelles.