Nous sommes désolés, mais votre navigateur n’est pas pris en charge par le site marsh.com.

Pour améliorer votre confort d’utilisation, veuillez utiliser un navigateur pris en charge :

X

Recherche et publications

Les risques géopolitiques et sociaux inquiètent les entreprises

Global Risks 2016 – 11e édition

 


Selon le rapport The Global Risks Report 2016, les perturbations liées aux technologies, à la situation géopolitique, aux attentes sociales et aux inégalités économiques fragilisent la stabilité mondiale et influent directement sur le fonctionnement des gouvernements et des entreprises dans le monde.

Conçue par le World Economic Forum en coopération avec Marsh & McLennan Companies et d’autres partenaires, la 11e édition de ce rapport dépeint l’évolution des risques encourus dans le monde à court et à long terme.

Près de 750 spécialistes internationaux de tous les secteurs se sont réunis pour échanger leurs réflexions sur les risques qui pourraient menacer la prospérité mondiale au cours des dix prochaines années. Cette année, les migrations forcées et l’incapacité à s’adapter et à atténuer les changements climatiques, notamment les phénomènes climatiques extrêmes et les pénuries de nourriture et d’eau, font partie des préoccupations majeures.

Le rapport met également en lumière les points suivants :

  • Le chômage est un sujet de grande préoccupation dans la mesure où il entraîne une instabilité sociale dans les pays en développement.
  • L’endettement croissant des entreprises pour stimuler leur croissance sur les marchés nouveaux et émergents compromet leur capacité à supporter les risques. À cause de leurs bilans fragilisés, les entreprises pourraient ne pas être en mesure d’absorber d’importantes pertes.
  • Les cyberattaques représentent une menace majeure pour les pays développés, en particulier pour les États-Unis.
  • Les économies de marché émergentes souffrent du ralentissement de la demande en Chine. Les répercussions économiques et sociales dues à la chute des prix des matières premières des pays exportateurs doivent encore être examinées.
  • La crise au Moyen-Orient s’est aggravée dans la région et s’est propagée dans d’autres pays par le biais du terrorisme.
  • Les progrès réalisés dans le domaine de l’apprentissage automatique pourraient avoir des conséquences inattendues, voire profondes, en particulier pour la main d’œuvre.

Face à l’interdépendance de toutes ces tendances, les organisations doivent examiner les risques dans le contexte d’autres risques pour comprendre les répercussions qu’ils pourraient avoir sur leur fonctionnement. Les risques varient également d’une région à l’autre, contraignant ainsi les organisations internationales à regarder au-delà des tendances et des risques existants là où elles sont implantées.

Le rapport 2016 étudie les impacts potentiels des risques sur les entreprises et la façon dont les organismes privés peuvent peser sur les politiques publiques.