Baladodiffusion

Balado Risk in Context : Découvrir les avantages de l’assurance contre les risques politiques

Dans cet épisode de notre balado Risk in Context, Julie Martin et Stephen Kay de Marsh ainsi qu’Alexia Ash, directrice de la quantification des risques à IHS Markit, discutent des conclusions de l’étude et présentent des informations qui peuvent aider les entreprises qui envisagent d’investir dans les pays en développement.

A raised fist of a protestor at a political demonstration

L’assurance contre les risques politiques fournit une sécurité financière aux entreprises qui investissent dans des pays étrangers en les protégeant contre les pertes financières découlant des actions gouvernementales. Bien que l’assurance contre les risques politiques soit offerte depuis plusieurs décennies, les efforts visant à quantifier sa valeur sont nouveaux.  Une étude récente menée par Marsh et IHS Markit – une société S&P – a évalué les avantages potentiels de l’assurance contre les risques politiques.

Dans cet épisode de notre balado Risk in Context, Julie Martin et Stephen Kay de Marsh ainsi qu’Alexia Ash, directrice de la quantification des risques à IHS Markit, discutent des conclusions de l’étude et présentent des informations qui peuvent aider les entreprises qui envisagent d’investir dans les pays en développement.

* Balado offert en anglais seulement.

Google Podcast Apple Podcast Spotify Podcast

Principaux points à retenir

Prédire les risques dans un pays peut être difficile.

En raison du manque de données, il est souvent plus difficile de comprendre l’ampleur des risques politiques dans un pays et la valeur ajoutée de l’assurance contre les risques politiques pour un projet.

L’assurance contre les risques politiques peut offrir une valeur ajoutée.

L’étude indique que l’assurance contre les risques politiques est loin d’être une dépense superflue puisqu’elle peut augmenter le taux de rendement interne du projet assuré.

La quantification peut faciliter les efforts de financement.

En disposant de données sur la valeur, pour un projet étranger donné, de l’assurance contre les risques politiques, il est possible de rendre plus attrayant l’investissement dans ce projet et d’accroître le nombre d’acheteurs potentiels.

À propos de nos conférenciers

Image placeholder

Julie Martin

Administratrice déléguée, Groupe d’expertise en matière de crédit

Julie Martin est administratrice déléguée du groupe d’expertise d’assurance des risques politiques et du crédit structuré au sein du groupe d’expertise en matière de crédit de Marsh, où elle dirige le Centre d’excellence en risques politiques. Son travail dans le domaine des risques politiques et du crédit structuré couvre la structure des programmes, l’analyse des risques, le placement d’assurances et les services-conseils en matière de réclamations pour divers secteurs d’activités.

Image placeholder

Stephen Kay

Administrateur délégué, Groupe d’expertise en matière de crédit

Basé à New York, Stephen Kay est administrateur délégué au sein du groupe d’expertise en matière de crédit. Il s’est joint à Marsh il y a 11 ans après avoir occupé divers postes dans le domaine de la souscription d’assurance et il est actuellement le directeur mondial de l’expansion des affaires dans le domaine de l’infrastructure au sein du groupe d’expertise en matière de crédit.

Image placeholder

Alexia Ash

Directrice, Quantification des risques, IHS Markit

Alexia Ash dirige l’équipe de la quantification des risques liés à l’économie et aux pays chez IHS Markit. Elle est responsable des données et des projets quantitatifs qui doivent être convertis en mesures et en analyses comparatives des risques. Elle est également experte en quantification au sein de l’équipe de gestion des risques liés aux pays, où elle contribue à l’élaboration d’une méthodologie de cotation des risques.