L’avenir de la construction

Perspectives du marché mondial de la construction

Blue and purple perspective background — digitally generated image

Principaux points à retenir :

  • Oxford Economics estime que le marché mondial de la construction était évalué à 10,7 billions de dollars américains en 2020, dont 5,7 billions de dollars américains se trouvaient dans les marchés émergents.
  • Le marché mondial de la construction devrait croître de 4,5 billions de dollars américains entre 2020 et 2030. Il devrait donc atteindre 15,2 billions de dollars américains, dont 8,9 billions de dollars américains dans les marchés émergents en 2030.
  • Au chapitre des régions, on s’attend à ce que la croissance de la construction soit la plus élevée en Afrique subsaharienne, suivie par les pays émergents de l’Asie.
  • Quatre pays – la Chine, l’Inde, les États-Unis et l’Indonésie – représenteront 58,3 % de la croissance mondiale du secteur de la construction.
  • La construction résidentielle devrait être le moteur de la reprise à court terme, tandis que les dépenses d’infrastructure alimentent les perspectives à moyen terme.
  • L’urbanisation devrait stimuler la croissance dans les marchés émergents. La croissance globale de la population mondiale pourrait ajouter 2,5 milliards de personnes supplémentaires dans les zones urbaines d’ici 2050, dont près de 90 % en Asie et en Afrique.
  • Le développement des infrastructures dans le monde dépend fortement des dépenses publiques. Cela signifie que les investissements reposent sur la capacité des gouvernements à financer les dépenses, bien que les rendements stables à long terme et liés à un indice des infrastructures correspondent généralement bien aux besoins des grandes caisses de retraite.

RAPPORT

L’avenir de la construction

Pour une analyse complète des prévisions mondiales pour le secteur de la construction jusqu’en 2030

La construction sera un moteur économique à moyen terme, avec une croissance moyenne de 4,4 % entre 2020 et 2025 – supérieure à la croissance estimée dans le secteur manufacturier et celui des services. Au cours de la période 2020-2030, la croissance de la production du secteur de la construction devrait être d’environ 3,5 % par an.

Croissance mondiale de secteurs clés
Graphique disponible uniquement en anglais; Source : Oxford Economics/Haver Analytics

Au chapitre des régions, on s’attend à ce que la croissance soit la plus élevée en Afrique subsaharienne, avec une croissance annuelle moyenne de 5,7 % jusqu’en 2030. L’accroissement de la population et l’urbanisation rapide constituent de puissants moteurs de croissance, particulièrement en Afrique de l’Est et en Afrique de l’Ouest.

La croissance sera toutefois concentrée dans un nombre très restreint de pays. Seulement quatre pays, soit la Chine, l’Inde, les États-Unis et l’Indonésie, représentent 58,3 % de la croissance mondiale du secteur de la construction entre 2020 et 2030. Les dix principaux marchés représentent près de 70 % de la croissance de 4,5 billions de dollars américains au cours de la prochaine décennie.

Contribution à la croissance mondiale du secteur de la construction entre 2020 et 2030
Graphique disponible uniquement en anglais; 2017 prices US$bn. Source : Oxford Economics/Haver Analytics

En 2021, l’activité de construction résidentielle devrait être le secteur qui connaît la croissance la plus rapide à l’échelle mondiale, avec un taux de 7,1 %. Le secteur résidentiel représentait 44 % du marché mondial total de la construction en 2020, ce qui en fait le sous-secteur le plus important et un moteur clé de la croissance mondiale.

La construction d’infrastructures connaîtra une croissance de 6,8 % en 2021 et devrait être le sous-secteur ayant la croissance la plus rapide jusqu’en 2030, avec une croissance annuelle moyenne prévue de près de 4 %. Cette croissance sera alimentée par les économies émergentes qui cherchent à développer l’énergie, les réseaux de transport, les réseaux d’égouts et de déchets, et d’autres projets à grande échelle.

Croissance de la construction d’infrastructures entre 2020 et 2030
Graphique disponible uniquement en anglais; Growth in infrastructure construction 2020-2030

Le niveau de la dette publique influe sur la capacité d’un gouvernement à dépenser pour la construction d’infrastructures. La dette en pourcentage du PIB est un indicateur de la capacité à long terme à financer les développements.

Capacité de financer les investissements publics, 2020
Graphique disponible uniquement en anglais; Source : Oxford Economics/Haver Analytics 

Articles Liés