Aliments et boissons

De la ferme à la table, Marsh collabore avec les entreprises du secteur des aliments et des boissons pour cerner et atténuer les divers risques auxquels elles sont confrontées.

À mesure qu’augmentent les préoccupations des consommateurs pour les questions de santé, de société et d’environnement, les entreprises du secteur des aliments et des boissons du monde entier adaptent leurs modèles d’affaires pour répondre à leurs besoins.

Les entreprises adoptent de plus en plus de technologies et étendent les structures des chaînes d’approvisionnement pour maintenir leur part de marché, et sont confrontées à des événements météorologiques extrêmes, à un nombre croissant de règles et de règlements, et aux cyberattaques. La pandémie de COVID-19 a accentué, voire exacerbé bon nombre de ces risques, et des chaînes d’approvisionnement ont été rompues ou sévèrement réduites.

Ces tendances qui évoluent comportent des risques considérables, mais elles créent aussi de nouvelles occasions. Pour de nombreuses entreprises du secteur des aliments et des boissons, il est essentiel de choisir des solutions de financement des risques rentables et de mettre en œuvre des pratiques de gestion des risques qui surpassent les normes de l’industrie, surtout pendant que les fonds sont limités, alors qu’elles sortent des creux les plus profonds de la pandémie et cherchent à tirer profit de nouvelles possibilités commerciales.

Marsh aide les entreprises du secteur des aliments et des boissons – de la production à la distribution en passant par la transformation, la vente en gros et la restauration – à anticiper les risques auxquels elles sont confrontées, à comprendre leurs répercussions et à mettre en œuvre des plans complets pour les atténuer.

Articles connexes

Foire aux questions générale

Voici quelques-uns des risques principaux auxquels les entreprises du secteur des aliments et des boissons sont confrontées :

  • Cyberrisques : les conséquences des cyberrisques dépassent la protection des données personnelles des clients. En plus de la possibilité du vol de données des clients, les entreprises doivent savoir que des logiciels malveillants et des rançongiciels peuvent interrompre leurs activités.
  • Risques portant sur les biens découlant d’événements météorologiques extrêmes : les événements météorologiques, dont la gravité et la fréquence sont croissantes, peuvent endommager les cultures, forcer la fermeture d’installations de transformation ou perturber autrement la chaîne d’approvisionnement.
  • Contamination de produit : Une contamination d’un produit peut causer des problèmes de santé d’origine alimentaire et entraîner des conséquences catastrophiques, y compris des décès. De tels incidents peuvent entacher la réputation d’une entreprise et nuire à ses résultats financiers.
  • Sécurité des employés : les travailleurs du secteur des aliments et des boissons risquent de se blesser sur les lieux de travail, car ils utilisent de l’équipement de grande dimension ou travaillent dans des environnements de préparation des aliments où le rythme est effréné. Les coûts médicaux, de retour au travail et de réclamation sont généralement les principaux facteurs du coût total du risque d’une entreprise. 

Les besoins en assurance des entreprises du secteur des aliments et des boissons peuvent varier selon la région, le type de produits et d’autres facteurs.

Dans de nombreux pays développés, les entreprises de tout type sont tenues de souscrire une assurance contre les accidents du travail ou l’équivalent, en cas de blessure accidentelle ou de décès d’un employé. En raison des risques inhérents au travail dans le secteur des aliments et des boissons, en particulier pour le personnel affecté aux chaînes de production qui travaillent avec de l’équipement lourd, il est essentiel que tout employeur offre ce type d’assurances là où la loi les y oblige.

D’autres types d’assurances peuvent comprendre l’assurance responsabilité civile générale, qui est parfois intégrée à une police d’assurance générale pour propriétaire d’entreprise qui comprend l’assurance de biens, l’assurance responsabilité civile automobile commerciale pour le transport lié à l’entreprise et l’assurance responsabilité civile découlant du service de boissons alcoolisées. Dans le cas du transport ou de l’expédition à l’étranger de produits alimentaires de base ou d’aliments emballés produits à grande échelle, une assurance plus spécialisée peut également être nécessaire.

Une cyberassurance est une protection importante que les entreprises du secteur des aliments et des boissons devraient considérer, car leurs modèles d’affaires et leurs activités quotidiennes reposent de plus en plus sur les technologies. Une cyberattaque peut avoir des répercussions considérables pour votre entreprise, comme une perte d’exploitation et des pertes financières.

Nos gens

Image placeholder

Greg Benefield

Food & Beverage Segment Leader