Skip to main content

Article

Gérer les vulnérabilités climatiques dans votre chaîne d’approvisionnement

Par conséquent, dans de nombreux secteurs, les conseils d’administration se préoccupent davantage des problèmes d’approvisionnement, les dirigeants d’entreprise souhaitant mieux comprendre l’évolution de ces risques et la façon dont ils peuvent être atténués et gérés plus efficacement.

Glass sphere over a river with trees in nature — Climate neutral into the future concept - Net Zero 2050

Les chaînes d’approvisionnement qui sont à la base de l’économie mondiale font face à des défis croissants en raison des pénuries de main-d’œuvre, de l’inflation, des tensions géopolitiques et, de plus en plus, des changements climatiques.

Par conséquent, dans de nombreux secteurs, les conseils d’administration se préoccupent davantage des problèmes d’approvisionnement, les dirigeants d’entreprise souhaitant mieux comprendre l’évolution de ces risques et la façon dont ils peuvent être atténués et gérés plus efficacement.

Bien que des indices comme l’indice de pression de la chaîne d’approvisionnement mondiale de la Banque de réserve fédérale de New York montrent que les indicateurs de rendement clés relatifs au transport et à la fabrication atteignent des sommets historiques, les vulnérabilités et les perturbations importantes demeurent.

Les changements climatiques présentent des risques de plus en plus préoccupants

À mesure que la fréquence et la gravité des phénomènes météorologiques extrêmes s’accélèrent, les perturbations de la chaîne d’approvisionnement liées au climat deviennent un risque croissant pour de nombreuses organisations. Le rapport sur les risques mondiaux du Forum économique mondial nomme les catastrophes naturelles et les phénomènes météorologiques extrêmes comme deuxième risque le plus important pour les deux prochaines années et troisième risque le plus important pour les dix prochaines années. À mesure que les événements deviennent plus fréquents et plus répandus, les temps d’arrêt et les coûts potentiels pour les entreprises découlant des interruptions de la chaîne d’approvisionnement augmentent.

Les conditions météorologiques extrêmes peuvent causer des dommages matériels et des perturbations opérationnelles, les faibles précipitations et la sécheresse peuvent empêcher le transport de marchandises et de produits sur les rivières et les cours d’eau, et la rareté de l’eau peut avoir une incidence sur la plupart des processus de fabrication.

La baisse du niveau de l’eau dans le Rhin, les incendies de forêt importants au Canada et le gel au Texas en 2021 mettent en évidence les vulnérabilités de la chaîne d’approvisionnement liées au climat auxquelles font face les entreprises. Tous ces problèmes qui ont une incidence sur les actifs et les activités peuvent également avoir des répercussions graves sur les personnes et les communautés dans lesquelles elles vivent.

Face à cette nouvelle normalité, de nombreuses entreprises, en particulier celles qui sont exposées à des risques élevés liés à la chaîne d’approvisionnement, accordent la priorité à la gestion des risques climatiques et à la résilience de la chaîne d’approvisionnement.

Ce que les professionnels de la chaîne d’approvisionnement et les gestionnaires de risques peuvent faire

Certaines organisations s’adaptent aux changements climatiques en augmentant leurs stocks afin de contrer les imprévus, tout en déployant des efforts pour modifier les dispositions de leurs réseaux pour remédier aux vulnérabilités. Cependant, les changements apportés aux structures de la chaîne d’approvisionnement mondiale ne font que commencer.

Pour les professionnels de la gestion des risques, les unités fonctionnelles et les équipes doivent collaborer pour quantifier les risques et analyser les scénarios, car les risques sont partagés. Cela est particulièrement important en ce qui concerne les perturbations à grande échelle qui nécessitent plusieurs réponses à un événement et pour lesquelles les répercussions peuvent s’étendre à l’échelle de l’entreprise.

Dans un récent rapport, les experts de Marsh McLennan recommandent cinq étapes pour renforcer les chaînes d’approvisionnement :

  • Créer une chaîne d’approvisionnement transparente : la plupart des organisations se préoccupent uniquement de leurs fournisseurs primaires, mais les fournisseurs secondaires et tertiaires présentent souvent les plus grands risques de perturbation.
  • Découvrir les vulnérabilités cachées en demandant « qu’arriverait-il si... ? » : les évaluations approfondies peuvent permettre de repérer les éléments sur lesquels la continuité des revenus dépend le plus.
  • Utiliser les bons outils pour évaluer les risques : convertir différentes données de risque en une valeur commune, comme un score normalisé ou une mesure financière, peut soutenir la prise de décision et simplifier la gestion des risques.
  • Prévenir et atténuer les risques : les entreprises qui gèrent proactivement les risques de la chaîne d’approvisionnement subissent moins de perturbations, peuvent reprendre leurs activités plus rapidement et ont un avantage concurrentiel.
  • Transférer les risques dans la mesure du possible : en plus d’offrir une protection contre les pertes d’exploitation indirectes, une assurance paramétrique peut être conçue pour protéger les entreprises contre des risques particuliers liés à la chaîne d’approvisionnement.

Le succès de ces étapes repose sur une collaboration efficace entre les unités fonctionnelles, y compris celles qui s’occupent de la gestion des risques, de la chaîne d’approvisionnement, de la durabilité, de la stratégie, et de la main-d’œuvre. Une vision unifiée de la chaîne d’approvisionnement (qui comprend une bonne compréhension de qui y participe, d’où ils sont situés, de quelles évaluations des risques avant l’événement sont en place et de comment partager les outils) est fondamentale pour établir les pratiques exemplaires et renforcer la résilience de la chaîne d’approvisionnement à court et à long terme.

Apprenez-en plus dans notre enregistrement en ligne sur la gestion des vulnérabilités climatiques dans votre chaîne d’approvisionnement.