Article

Batteries au lithium-ion et véhicules électriques : considérations relatives à la protection contre les incendies et à l’assurance de biens

Les batteries au lithium-ion ont été commercialisées pour la première fois en 1991, et pendant les trois décennies suivantes, elles ont été largement utilisées dans de nombreux domaines.

EV Battery

Les batteries au lithium-ion ont été commercialisées pour la première fois en 1991, et pendant les trois décennies suivantes, elles ont été largement utilisées dans de nombreux domaines. Aujourd’hui, les batteries au lithium-ion sont devenues la norme dans différents secteurs, allant des appareils électroniques aux vêtements en passant par l’aviation et les véhicules électriques.

Cependant, les incendies survenus récemment dans certaines installations manufacturières et pendant le transport montrent que les batteries au lithium-ion ne sont pas sans risque. Les matériaux de base utilisés dans les batteries au lithium-ion peuvent, dans certaines circonstances, entraîner ce qu’on appelle l’emballement thermique. Cela se produit lorsque de l’énergie concentrée est libérée, généralement déclenchée par un défaut, une contrainte électrique ou mécanique entraînant une défaillance ou un fonctionnement non conforme aux paramètres recommandés (par exemple, température ou état de charge).

L’industrie automobile utilise aujourd’hui les batteries au lithium-ion pour alimenter les véhicules électriques de nouvelle génération. Cependant, plusieurs incidents ont été signalés relativement à ces batteries qui s’auto-enflammant et incendient les véhicules en mouvement ou au repos.

Éteindre les incendies provoqués par les batteries au lithium-ion, que ce soit dans un site de fabrication, une installation d’entreposage ou un véhicule, est une tâche plutôt complexe pour les services d’incendie, particulièrement en raison de la réaction du lithium avec l’eau. Souvent plus intenses et plus difficiles à contrôler que les autres types d’incendies, les incendies impliquant du lithium-ion peuvent endommager les propriétés avoisinantes. De plus, ils peuvent prendre des jours ou même des semaines pour s’éteindre correctement, selon l’endroit où ils se produisent, et peuvent sembler complètement éteints alors qu’en réalité, ils ne le sont pas.

Les premiers intervenants doivent parfois aussi faire face à des dangers exceptionnels pour éteindre les incendies impliquant du lithium-ion. En plus des risques immédiats d’incendie et d’électricité, particulièrement si ces incendies surviennent dans une installation, les premiers intervenants peuvent être exposés à des fumées toxiques, à des matières dangereuses et à des problèmes de décontamination de l’immeuble.

Élaborer une approche axée sur le rendement pour gérer les risques de fabrication des batteries au lithium-ion et des véhicules électriques

En général, les délais d’intervention et la protection contre les incendies n’ont pas suivi le rythme du développement rapide des technologies et de l’utilisation des batteries au lithium-ion. Étant donné que plusieurs codes actuels ont été créés avant l’utilisation des batteries au lithium-ion dans les véhicules électriques, ils ne tiennent pas nécessairement compte des risques qui y sont associés.

Par conséquent, il n’est pas toujours suffisant d’adopter une approche normative fondée sur les codes pour les délais d’intervention et la protection contre les incendies dans les installations manufacturières de batteries au lithium-ion et de véhicules électriques. Une approche axée sur le rendement qui consiste à cerner les risques dès le début, depuis les phases de conception et de construction, peut offrir une protection supplémentaire. Tout en continuant de respecter les codes existants, les fabricants doivent collaborer avec les municipalités et les assureurs pour obtenir l’approbation d’une approche axée sur le rendement.

Une solide stratégie de gestion des risques relative à la fabrication des batteries au lithium-ion et des véhicules électriques peut aider à prévenir les sinistres dès le départ, à réduire les retards ou les arrêts de production pouvant survenir en cas de sinistre et à éliminer le besoin de recourir à des rénovations coûteuses par la suite.

Elle peut également mieux positionner les fabricants pour obtenir une couverture d’assurance de valeur. Toutefois, élaborer un programme d’assurance efficace peut s’avérer difficile, car de nombreux souscripteurs se méfient des risques liés à la fabrication, à l’entreposage et à l’utilisation des batteries.

Les souscripteurs voudront tenir compte de l’ensemble complet des risques liés à la fabrication des batteries au lithium-ion et des véhicules électriques. Par exemple, les fabricants de batteries font face à des risques liés aux pertes d’exploitation indirectes découlant de leur travail avec les fabricants de véhicules électriques. Il est important de bien comprendre les répercussions en amont et en aval de la chaîne d’approvisionnement lors d’une soumission d’assurance.

En adoptant une approche globale à l’égard d’un programme d’assurance et de gestion des risques, les fabricants de batteries au lithium-ion et de véhicules électriques peuvent réduire leur exposition aux risques, agir avec plus de confiance et tirer parti des occasions potentielles liées à l’utilisation croissante de ces produits.