L’avenir de la construction

Calcul de l’empreinte carbone dans l’environnement de la construction

Panoramic Sunny Forest in Autumn

Étude de cas : Utiliser la technologie pour obtenir des renseignements pendant la conception

Avec les objectifs ambitieux de carboneutralité fixés par l’industrie, soutenus par nos propres objectifs 2030 et nos ambitions 2040 dans le cadre de notre stratégie de durabilité Building New Futures (Bâtir de nouveaux avenirs), la nécessité de suivre le carbone à toutes les étapes de la chaîne d’approvisionnement est vitale.

Le calcul de la teneur en carbone des matériaux utilisés dans les projets de construction exige généralement beaucoup de travail et nécessite un recalcul complet en cas de modification de la conception. Il existe des logiciels automatisés, mais peu d’entre eux extraient les données directement de la modélisation des données du bâtiment (MDB). Ils sont habituellement coûteux, nécessitent une saisie manuelle, ne permettent pas de comparer différentes conceptions et ne permettent pas de suivre les économies de carbone tout au long du processus de conception itératif.

Pour remédier à ces lacunes, Balfour Beatty a mis au point un module complémentaire pour Autodesk Revit, qui extrait les quantités de matériaux du module MDB pour calculer automatiquement la quantité de carbone.

L’objectif était que les concepteurs puissent ajuster la conception et obtenir des chiffres instantanés sur les émissions de carbone, ce qui leur permettrait de trouver une meilleure solution sans avoir à être un expert en durabilité.

RAPPORT

L’avenir de la construction

Pour une analyse complète des prévisions mondiales pour le secteur de la construction jusqu’en 2030

Calculateur de carbone AutoBIM

En collaboration avec Innovate UK, l’université Leeds Beckett, l’université de Hertfordshire et White Frog Publishing, Balfour Beatty a créé un outil de calcul du carbone pour le secteur de la construction et des infrastructures, offrant une solution cohérente et pratique pour mesurer la teneur en carbone.

Le calculateur de carbone AutoBIM relie automatiquement les données MDB aux données sur la teneur en carbone de la base de données ICE (Inventory of Carbon and Energy), une source en ligne qui fournit de l’information sur l’énergie et la teneur en carbone des matériaux de construction.

De plus, la plateforme permet aux utilisateurs d’entrer des renseignements provenant des fiches de déclarations environnementales de produits – documents vérifiés et enregistrés qui fournissent des données transparentes et comparables sur l’impact environnemental tout au long du cycle de vie d’un produit ou d’un matériau.

Pendant la phase de conception d’un projet, la plateforme innovante permet aux équipes de comparer les produits et les matériaux, de proposer des solutions de rechange et, en fin de compte, d’aider les personnes concernées à prendre des décisions éclairées et à faible émission de carbone.

Le calculateur de carbone peut démontrer les avantages de différentes méthodologies de construction.

Par exemple, on peut supposer que la teneur en carbone d’une charpente en acier est moins élevée que celle d’une charpente en béton. En effet, dans l’exemple ci-dessous, une structure en acier présente une réduction de 26 % du carbone par rapport à un mélange de béton standard (mélange 1). Toutefois, un mélange de béton contenant 55,5 % de laitier granulé de haut-fourneau moulu (mélange 3) permet une réduction de 39 % des émissions de carbone par rapport à un mélange standard (mélange 1). Par conséquent, dans cet exemple, une charpente en béton à forte teneur en laitier granulé de haut-fourneau moulu est plus favorable qu’une charpente en acier.

  • Mélange de béton 1 – 1 803 tonnes d’équivalent CO2
  • Mélange de béton 2 avec 28 % de laitier granulé de haut-fourneau moulu – 1 422 tonnes dʼéquivalent CO2
  • Mélange de béton 3 avec 55,5% de laitier granulé de haut-fourneau moulu – 1 102 tonnes dʼéquivalent CO2
  • Acier – 1 328 tonnes dʼéquivalent CO2

Pour le moment, cet outil n’est pas interfacé pour être utilisé sur des projets civils, qui utilisent des logiciels différents.