Skip to main content

Mercer Marsh Avantages Sociaux

Transformer les systèmes de santé et la frontière de la santé numérique

Découvrez les prochaines étapes qui permettront à votre organisation de mener la voie vers un accès élargi à des soins de santé abordables et de haute qualité et des solutions numériques de santé.

Two professional business men talk transforming health systems while sitting in their office

Naviguer les eaux de l’avenir. Au cours des dernières années, les systèmes de santé publique du monde entier ont connu un stress sans précédent. Par conséquent, les soins de santé commandités par l’employeur devraient aider à combler les lacunes et à ouvrir la voie à l’accès à des soins de santé abordables et de haute qualité.

Pourquoi les systèmes de santé publique sont sous pression

Pendant la pandémie de COVID-19, de nombreuses personnes ont évité de recevoir un traitement pour des problèmes de santé. Alors que la vie commençait à reprendre son cours normal, la demande de soins médicaux a augmenté considérablement, ce qui a mis une énorme pression sur les systèmes de santé publics.

En même temps, ces systèmes ont fait face à un exode des talents, notamment en raison de l’épuisement professionnel, de la migration et de la retraite anticipée, à des conflits de travail et à des pénuries de compétences, qui ont ajouté à la pression. Notamment, la demande pour des professionnels de la santé qualifiés dépasse l’offre. En même temps, les médecins et les infirmières, qui sont brûlés par la pandémie, ont quitté le domaine. Les défis de recrutement et les gels de rémunération ont laissé de nombreux gouvernements et systèmes de santé avec des difficultés pour embaucher et former de nouveaux talents afin de remplacer ceux qui sont partis.

Les tendances en santé de 2024 de Mercer Marsh Avantages Sociaux montrent que, dans certaines régions, les assureurs perçoivent les systèmes de santé publique comme s’étant aggravés depuis la pandémie. L’Europe est l’exemple le plus dramatique, où plus d’un tiers des assureurs affirment que la portée (38 %) et l’abordabilité (35 %) des soins de santé publique se sont aggravées, 48 % disant que la qualité est pire et 73 % disant que l’accès aux soins de santé publics a diminué. L’impact est important, car les multinationales en Europe se fient traditionnellement aux systèmes sociaux, tandis que de nombreux pays d’autres régions ont adopté une approche axée sur le privé.

L’Amérique latine montre également des signes inquiétants. Là-bas, les assureurs affirment que la qualité (38 %), l’abordabilité (42 %) et l’accès (59 %) aux systèmes de santé publique se sont aggravés par rapport aux normes préétablies.

D’autre part, les assureurs en Asie ont signalé des améliorations, avec près de 50 % d’entre eux affirmant que la portée et la qualité des systèmes de santé publique de la région ont été améliorées. De même, au Moyen-Orient et en Afrique, les assureurs affirment que la portée (43 %) et l’abordabilité (33 %) des systèmes ont été améliorées.

Sans surprise, étant donné la divergence entre les résultats régionaux, la recherche Les tendances en santé de 2024 montre que la vision globale est moins claire, avec des résultats positifs dans certaines régions annulant les résultats négatifs dans d’autres. Cependant, une constatation étonnante est source d’inquiétude. L’accès aux systèmes de soins de santé publics à l’échelle mondiale a considérablement diminué; 48 % des assureurs affirment qu’il s’est aggravé à un moment où la résilience mentale et physique de millions de personnes est mise à l’épreuve comme jamais auparavant.

Bien sûr, cela a un effet d’entraînement sur le secteur privé. Les assureurs croient que l’abordabilité s’est considérablement aggravée dans tous les marchés, à l’exception de l’Amérique latine.

Sur une note plus positive, les assureurs ont constaté que l’accès aux soins de santé privés s’est amélioré dans toutes les régions, à l’exception de l’Europe, où il est resté statique, probablement en raison de la demande accrue. Plus de 50 % des assureurs de toutes les régions ont déclaré que la portée et la qualité des soins ont également augmenté dans le secteur privé selon les résultats du sondage.

Cependant, il s’agit d’une épée à double tranchant qui peut entraîner d’autres problèmes. Les soins de santé privés peuvent avoir des avantages en termes de portée et de qualité dans certains marchés, c’est pourquoi plus de gens comptent sur eux et en demandent. Toutefois, cette utilisation accrue augmente les ratios de réclamations et entraîne une augmentation des primes d’assurance. Les pays comme l’Italie qui observent cette situation recherchent des solutions de rechange.

Les multinationales et les entreprises locales doivent donc tenir compte de l’incidence sur les régimes de soins de santé financés par l’employeur, tant du point de vue budgétaire que de la pertinence de la conception en raison des lacunes du système public. Des progrès sont réalisés qui pourraient favoriser un accès plus durable et des coûts plus faciles à gérer pour le diagnostic et le traitement à l’avenir. Cependant, certaines de ces avancées pourraient aussi être offertes à un coût élevé et à un faible rapport qualité-prix.

Le rôle de l’innovation

L’innovation, en particulier en ce qui concerne la numérisation de la prestation des soins de santé, pourrait changer la donne pour les fournisseurs publics et privés. Toutefois, la recherche Santé à la carte suggère que le changement est susceptible d’être incrémentiel plutôt que révolutionnaire.

Les outils virtuels et la télémédecine commencent à combler le manque d’accès tout en rendant les soins de santé plus abordables pour les consommateurs. Cependant, les assureurs sont divisés pour déterminer si cela se traduira par des économies pour les employeurs qui offrent des prestations de soins de santé. Alors que 55 % des assureurs de notre sondage affirment que de telles mesures n’ont aucune incidence sur les coûts du régime, 22 % disent que les coûts ont diminué et 23 % disent qu’ils ont augmenté.

Malgré des points de vue contradictoires, les assureurs sont optimistes quant au rôle de la technologie dans la transformation des coûts des régimes d’employeur de façon plus générale.

Les facteurs qui, selon les assureurs, auraient le plus d’impact sur les coûts des régimes sont les suivants :

  • Intelligence artificielle (IA) pour le diagnostic initial ou la navigation – 70 %
  • Progrès en matière de surveillance à distance des patients – 64 %
  • Développements pharmaceutiques – 61 %
  • Réduction de la dépendance aux régimes publics de soins de santé – 30 %
  • Génomique et médecine personnalisée – 28 %

Il n’est pas surprenant que l’IA se classe très bien dans la recherche, car les assureurs ont déjà vu la puissance du déploiement de cette technologie dans des aspects non cliniques de la prestation, par exemple, le service à la clientèle de base. Une priorité majeure est de réduire les incidences de fraude, de gaspillage et d’abus (FWA), ce qui augmente les coûts associés à la prestation de soins de santé privés. L’IA est utilisée dans l’ensemble des réclamations pour évaluer les problèmes de FWA et pourrait être un facteur de transformation dans la réduction des coûts et l’amélioration du service.

Nous croyons également qu’il existe un plus grand potentiel d’optimiser la navigation clinique et le triage. Par exemple, des recherches révèlent que les assureurs utilisent l’IA pour s’assurer que les personnes sont dirigées rapidement et de manière appropriée à la bonne personne, ce qui libérerait du temps précieux pour le clinicien.

Une surprise est que les développements pharmaceutiques ne se sont pas classés plus haut dans la liste des facteurs ayant le plus grand impact transformatif sur les coûts des soins de santé commandités par l’employeur. Compte tenu des progrès récents dans le traitement des maladies comme l’obésité et le diabète, et du nombre élevé de médicaments en développement en oncologie, nous nous attendons à ce que cela ait une incidence importante sur l’augmentation des coûts des commanditaires du régime.

Cependant, ces traitements sont des éléments que les entreprises devront prendre en considération avec soin, car ils seront confrontés à des dilemmes moraux quant à savoir s’ils commenceront à payer pour des traitements contre le cancer ou des médicaments contre le diabète à coût élevé, ce qui entraînera des coûts annuels.

Bien qu’il y ait eu des avancées prometteuses dans l’utilisation de la technologie pour la surveillance à distance des patients, il faut en faire beaucoup plus pour évaluer l’efficacité de ces méthodes afin de prouver qu’elles fonctionnent. Par exemple, il est important d’examiner des concepts comme « l’hôpital à la maison » et d’établir si cela offre de meilleurs résultats cliniques à la personne ainsi que des économies pour le bailleur de fonds. N’oubliez pas que les économies de coûts ne doivent pas être considérées uniquement en termes d’économies liées aux soins de santé, mais aussi en ce qui concerne l’amélioration des résultats d’affaires d’une main-d’œuvre plus en santé, y compris une meilleure productivité et une réduction de l’absentéisme.

Il y a des signes de réussite. Par exemple, des services de santé virtuels sont actuellement mis en œuvre dans l’ensemble du Service national de la santé du Royaume-Uni, en mettant l’accent sur l’utilisation de la surveillance à distance de la biométrie pour obtenir un congé plus précoce des patients. Cela a permis d’obtenir des résultats positifs, d’accroître l’efficacité et d’améliorer la satisfaction des patients.[1]

Mener la voie

Certains avantages numériques pour la santé sont maintenant de plus en plus courants, comme les soins virtuels ou les services de télémédecine. Nos recherches ont révélé que 69 % des assureurs à l’échelle mondiale offrent la télémédecine, dont 78 % en Europe et 82 % en Amérique latine.

Toutefois, la même étude montre que les assureurs sont de plus en plus conscients des besoins émergents, comme la lutte contre les renseignements erronés sur la santé. La fraude, le gaspillage et l’abus sont les principales préoccupations, ce qui contribue à favoriser l’adoption de technologies telles que l’IA.

Nous avons également constaté que les fournisseurs développent davantage d’applications et de technologie prête-à-porter pour gérer eux-mêmes le bien-être ou des conditions particulières. Cependant, pour éviter la fatigue et la confusion dans les applications, il est essentiel de se concentrer sur l’expérience utilisateur et la conception.

Les employeurs devraient également jouer leur rôle. Il est essentiel de comprendre les développements numériques dans votre région, comment ceux-ci peuvent être utilisés pour améliorer vos offres de soins de santé et réduire les coûts de vos régimes. Le déploiement de communications efficaces est nécessaire pour maximiser la valeur.

Lisez notre rapport de recherche pour découvrir les prochaines étapes fondamentales qui permettront à votre organisation de mener la voie vers un accès élargi à des soins de santé abordables et de haute qualité et d’adopter des solutions numériques de santé.

 

[1] Winfield J. « Caring for People With Acute Respiratory Infections at Home, Through a Virtual Ward in Wolverhampton », NHS England, 2022, disponible à l’adresse www.england.nhs.uk/virtual-wards/case-studies/caring-for-people-with-acute-respiratory-infections-at-home-through-a-virtual-ward-in-wolverhampton.

À propos des auteurs

David Dodd

David Dodd

Chef des services-conseils, MMB Europe

  • United Kingdom

Alice Harkness

Alice Harkness

Chef de prestation aux clients multinationaux MMB, EMOA

  • United Kingdom