Mise à jour relative au marché mondial des assurances

Tarification en Europe continentale au troisième trimestre de 2022

Au troisième trimestre de 2022, la tarification de l’assurance en Europe continentale a augmenté de 6 %, comme aux deux trimestres précédents.

Panarama of the mountains, snow and blue glacial ice of the Smeerenburg glacier, Svalbard, and archipelago between mainland Norway and the North Pole. An inflatable boat is anchored in the foreground.

La cyberassurance montre des signes de stabilisation

Au troisième trimestre de 2022, la tarification de l’assurance en Europe continentale a augmenté de 6 %, comme aux deux trimestres précédents.

Le graphique à barres constantes représente l’évolution des tarifs composites à l’échelle mondiale.

* Disponible en anglais seulement

En Europe continentale, la tarification de l’assurance de biens a augmenté de 5 %, comparativement à 6 % au deuxième trimestre.

  • Avec l’amélioration de l’environnement général de la tarification, l’appétit des assureurs a augmenté.
  • Les assureurs ont montré un intérêt accru pour l’offre d’ententes à long terme.
  • Les conditions continuent de dépendre de l’historique des sinistres et de la qualité du risque.
    • Dans certains secteurs et pour certains risques, il a été plus difficile de trouver une capacité en raison de directives de souscription plus restrictives.
  • Des contrôles de souscription stricts ont été maintenus et les assureurs sont demeurés disciplinés en matière de déploiement de capacité et d’agrégation, particulièrement en ce qui concerne les extensions de garantie de pertes d’exploitation indirectes.
  • Les exclusions territoriales se sont poursuivies pour l’Ukraine, le Bélarus et la Russie.

La tarification de l’assurance accidents et risques divers a augmenté de 7 %, comme au trimestre précédent. Il s’agit du treizième trimestre consécutif au cours duquel les prix ont augmenté.

  • On observe une réduction continue de la capacité des assureurs principaux clés.
  • Les assureurs ont augmenté les niveaux de prix en raison de l’insuffisance perçue pour les risques aux États-Unis ou dans des secteurs complexes.
  • L’assurance excédentaire de risques divers et les placements exposés à des risques aux États-Unis sont demeurés difficiles. Dans plusieurs pays, on a observé des hausses de plus de 10 % pour les risques liés à l’assurance responsabilité civile générale.
  • Certains assureurs ont réévalué leur appétit pour le risque, ce qui a parfois entraîné des augmentations de prix ou le retrait de la capacité. Cela a particulièrement touché les renouvellements des dossiers avec historique de sinistres et dans les secteurs difficiles.
  • Les assureurs ont continué de s’inquiéter de l’inflation sociale et générale en ce qui a trait aux risques liés aux automobiles aux États-Unis, et l’on a généralement observé d’importantes hausses de prix pour les clients ayant de grandes flottes d’automobiles aux États-Unis.
  • Les souscripteurs ont continué d’examiner attentivement les extensions non essentielles, comme le rappel de produits et les fautes professionnelles médicales.

La tarification de l’assurance des risques financiers et de la responsabilité civile professionnelle a augmenté de 6 % au troisième trimestre.

  • En ce qui concerne la tarification de l’assurance responsabilité civile des administrateurs et dirigeants, la stabilité s’est maintenue en raison de l’augmentation de la capacité et de la concurrence des assureurs. Généralement, les prix sont demeurés stables ou ont connu une augmentation très inférieure à 10 %.
    • Certains assureurs principaux ont offert des ententes à long terme.
    • On a observé une concurrence dans toutes les couches du programme.
    • Les profils de risques environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) ont continué de faire l’objet d’un examen plus approfondi de la part des souscripteurs.
  • Dans le cas des institutions financières, les augmentations de taux ont continué de ralentir, et certains clients ont même connu des réductions modérées.
  • Dans le cas de l’assurance contre le crime, les modalités de renouvellement ont continué de se stabiliser.

La tarification de la cyberassurance a augmenté de 40 %, comparativement à 50 % au deuxième trimestre, avec l’entrée d’une nouvelle capacité sur le marché.

  • Les assureurs ont continué de chercher à augmenter les rétentions dans de nombreux cas.
  • Les souscripteurs ont continué d’exiger des renseignements détaillés sur les contrôles des cyberrisques, particulièrement en ce qui concerne les rançongiciels.
  • Les assureurs sont demeurés inquiets à propos des risques systémiques et du risque d’accumulation.

Indice global du marché de l’assurance – troisième trimestre de 2022

* Disponible en anglais seulement

Consulter le rapport