Article

Transport des batteries au lithium-ion : connaissez vos risques

Nous allons examiner les risques liés au transport des batteries au lithium-ion et présenter trois étapes clés que les propriétaires de marchandises peuvent suivre pour gérer plus facilement ces risques.

Les batteries au lithium-ion alimentent de nombreux appareils électriques, des jouets pour enfants aux téléphones mobiles, en passant par les portables et les véhicules, et elles sont expédiées partout dans le monde. Il s’agit d’un type de batteries qui présente l’une des densités d’énergie les plus élevées sur le marché. Ces batteries fournissent de grandes quantités de courant, exigent relativement peu d’entretien et présentent un faible taux d’autodécharge. Cependant, elles tendent à surchauffer, à exploser et à prendre feu. Nous allons examiner les risques liés au transport des batteries au lithium-ion et présenter trois étapes clés que les propriétaires de marchandises peuvent suivre pour gérer plus facilement ces risques.

Comment les incendies liés aux batteries au lithium-ion se produisent-ils

Les batteries au lithium-ion sont susceptibles de s’enflammer et d’exploser, car elles contiennent un électrolyte liquide inflammable. Ce risque augmente lorsque les batteries sont endommagées, soit en raison d’un entreposage ou d’une utilisation inappropriés, soit pendant leur chargement. De plus, les piles contrefaites, pullulent sur le marché et certaines sont dépourvues des joints de protection entre les bornes ou sont trop faibles pour fonctionner efficacement. Quelle que soit la qualité de fabrication, lorsqu’une batterie au lithium-ion est affectée par un court-circuit, quelle qu’en soit la cause, les bornes chauffent et le liquide électrolytique commence à bouillir. Si la vapeur d’électrolyte ne peut pas s’échapper de la batterie, un emballement thermique se produit, ce qui engendre un gonflement de la batterie et peut finir par causer une explosion et un incendie.

Un incendie provoqué par une batterie au lithium-ion dégage une chaleur extrêmement élevée et il est très difficile à éteindre. Parce qu’il est autoentretenu, cet incendie peut continuer de brûler même sans source externe d’oxygène pour l’alimenter. Si l’on utilise de l’eau pour tenter d’éteindre un tel incendie, la situation risque de s’aggraver, car le lithium réagit vigoureusement à l’eau puis dégage des gaz toxiques. De plus, les incendies de batterie au lithium-ion peuvent sembler être complètement éteints, alors qu’ils ne le sont pas, et se rallumer des jours plus tard.

En raison de l’équipement spécialisé et des connaissances nécessaires pour contenir et éteindre ces incendies de façon sécuritaire, de nombreux bâtiments de navigation pourraient ne pas y être adéquatement préparés.

Figure 1 : Boucle de rétroaction de l’emballement thermique. Disponible en anglais seulement

Connaissez vos risques

L’augmentation du volume de produits alimentés par des batteries au lithium-ion expédiés partout dans le monde a mis en évidence les risques que ces batteries font courir non seulement aux bâtiments de navigation qui les transportent, mais aussi aux équipages à bord. De plus, les propriétaires de cargaisons dont les produits comportent des batteries au lithium-ion risquent d’être tenus responsables des blessures ou des pertes subies par d’autres parties en cas d’incendie causé par ces batteries.

De nos jours, les navires qui transportent des véhicules peuvent accueillir à bord l’équivalent de 6 500 voitures, et des bâtiments conçus pour transporter l’équivalent de plus de 9 000 voitures devraient être mis en service d’ici la fin de l’année prochaine. Il suffit qu’un seul véhicule électrique prenne feu pour qu’un violent incendie se déclenche et engloutisse le navire en entier. Dans bien des cas, l’on a soupçonné que des batteries au lithium-lion s’étaient enflammées et avaient déclenché des incendies à bord de transporteurs de voitures. Les porte-conteneurs sont exposés à des risques similaires lorsqu’ils transportent des marchandises contenant des batteries au lithium-ion. Bien que les expéditeurs soient tenus de détailler les marchandises dangereuses, ces descriptions peuvent être inexactes, intentionnellement ou en raison d’un manque de connaissances sur les dangers associés à ces batteries.

Trois mesures pour réduire le risque d’incendie associé aux batteries au lithium-ion

Compte tenu du risque d’incendie lié à l’expédition de véhicules électriques ou de batteries au lithium-ion, il est essentiel que les propriétaires de marchandises souscrivent la couverture d’assurance appropriée et prennent des mesures pour gérer leurs risques, notamment les suivantes :

  1. Collaborez avec votre courtier ou votre conseiller en assurance pour confirmer si votre police couvre les responsabilités potentielles associées au transport des batteries au lithium-ion, comme les pertes ou les dommages subis par les bâtiments de navigation ou par les véhicules, ou encore par les biens ou les marchandises d’autres parties. Certaines des conséquences peuvent ne pas être couvertes, ou être réellement exclues, comme la pollution résultante, l’indemnité de surestaries (coût du temps excédentaire pendant lequel un navire est retendu) et les déclarations de frais d’avarie.
  2. Assurez-vous que la description des marchandises données aux transporteurs mentionne spécifiquement les véhicules électriques ou les marchandises contenant des batteries au lithium-ion, et que ces marchandises sont emballées conformément au Code maritime international des marchandises dangereuses (IMDG). Ces mesures contribuent à promouvoir un transport plus sécuritaire des marchandises dangereuses à bord des bâtiments de navigation et à vous protéger contre les accusations de « fausse déclaration » si un incendie est causé ou aggravé par des batteries au lithium-ion contenues dans les marchandises que vous expédiez. Lorsque les marchandises dangereuses comme les batteries au lithium-ion ne sont pas dûment déclarées, il est peu probable qu’elles soient manipulées avec le soin approprié. De plus, si un incendie se produit, l’équipage risque de ne pas savoir comment lutter efficacement contre celui-ci.
  3. Déterminez si l’assurance responsabilité civile des propriétaires de marchandises peut combler les lacunes de votre assurance responsabilité civile générale traditionnelle et d’une police d’assurance des marchandises standard. Cela vous permettra d’éliminer toute ambiguïté, de réagir en cas de dommages subis par des tiers et de disposer de la couverture d’assurance que tout propriétaire de marchandises prudent devrait posséder.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec votre conseiller en assurance des facultés des Services spécialisés de Marsh.

Nos gens

Image placeholder

Stephen Harris

Expert-conseil technique principal en assurance maritime

Image placeholder

Todd Hohlweck

Directeur technique du secteur maritime pour les États-Unis

Articles connexes