Secteur public

Nous aidons les organismes publics à gérer les risques complexes, à respecter leur budget et à réduire le coût total du risque grâce à des solutions complètes de transfert et de gestion des risques.

Pour les organismes publics, y compris les États, les Comtés et les Villes, la gestion des risques est un élément clé de la gouvernance. Toutefois, face à des contraintes budgétaires continues, les organisations publiques ont souvent besoin de stratégies novatrices qui peuvent contribuer à réduire le coût total du risque tout en soutenant l’amélioration des services de première ligne. À mesure que la pandémie se poursuit, de nombreux gouvernements locaux sont confrontés à des déficits budgétaires en raison de la baisse des revenus fiscaux, du taux de chômage record et de la hausse des coûts de soins de santé. La nécessité de gérer les risques – tout en réduisant les coûts – n’a jamais été aussi importante.

Comptant plus de quatre décennies d’expérience dans le secteur public, Marsh peut vous aider à évaluer la stratégie actuelle de financement des risques de votre organisme public et à générer de nouvelles économies grâce à des décisions basées sur les données. Grâce à notre expertise et à notre plateforme d’analyse de pointe, nous travaillerons avec vous pour créer le profil unique de votre organisation et déterminer une approche qui favorise la valeur et réduit les risques.

Foire aux questions générale

Qu’il s’agisse de Villes, d’États, ou d’organisations de services publics ou de transport, les organismes publics sont exposés à de nombreux types de risques, dont les suivants :

  • Cyberattaques : les attaques par rançongiciel contre les systèmes publics sont devenues de plus en plus courantes au cours des dernières années. Ces incidents peuvent non seulement entraîner l’arrêt de fonctions administratives, mais aussi priver les résidents de l’accès à des services publics essentiels. Les organismes publics doivent prioriser les efforts visant à protéger leurs actifs numériques et les renseignements privés des citoyens.
  • Gestion de la réputation : la façon dont les gouvernements réagissent et communiquent avec les électeurs au quotidien et en situation de crise est cruciale. Une visibilité accrue dans tous les canaux numériques nécessite des politiques de relations publiques rigoureuses et une planification proactive en cas d’incident.
  • Gestion de flottes : la distraction au volant et la conduite avec facultés affaiblies ainsi que la pénurie de conducteurs expérimentés ne sont que quelques-uns des facteurs qui augmentent le risque d’accidents, de réclamations et de coûts connexes. Les organismes publics doivent établir et maintenir des stratégies de gestion de flottes qui favorisent la sécurité, réduisent les risques au minimum et diminuent les coûts.

Ils doivent tenir compte de tous les secteurs de risque afin de réduire au minimum les répercussions des vulnérabilités existantes et émergentes, et de se préparer en vue de celles-ci. Une approche globale relative à ces menaces vous aidera non seulement à gérer les coûts, mais aussi à améliorer la sécurité du personnel et du public.

En raison de la hausse du nombre de litiges, du vieillissement des infrastructures et de la surveillance accrue du public, les organismes publics ont besoin d’une approche unique en matière d’assurance pour protéger leur personnel et leurs biens. Ces polices couvrent ce qui suit :

  • Administration et responsabilité civile professionnelle : ces polices protègent les organismes publics et le personnel contre les circonstances qui ne sont pas couvertes par une police d’assurance des entreprises traditionnelle. Elles peuvent couvrir notamment les pertes causées par un acte fautif entraînant un sinistre dans le cadre des fonctions exercées par le groupe ou au nom de celui-ci.
  • Responsabilité civile automobile : les camions de pompiers, ambulances, voitures de police, autobus, véhicules d’entretien des routes et des rues et autres véhicules d’urgence doivent tous être couverts en cas de lésions corporelles ou de dommages matériels.
  • Cyberrisques : une cyberattaque peut entraîner de graves conséquences pour un organisme public, comme les fuites de données, l’extorsion et la fraude. Cette forme de garantie couvre généralement les frais liés à ces conséquences, ainsi que ceux découlant de défaillances liées au réseau ou à la sécurité de l’information.

Dans le cas des organismes publics, l’élaboration d’une approche globale en matière de gestion des risques consiste à se pencher sur chacune de ces vulnérabilités et tout élément lié à leurs composantes uniques ou à leur fonctionnement quotidien.

Chez Marsh, nos équipes d’analyse, de gestion des risques et locales peuvent vous aider à élaborer des stratégies de financement et de gestion des risques adaptées à vos besoins afin de continuer à soutenir le public tout en atténuant les risques.