Gestion des risques pour les organismes publics : sentiers d’hiver polyvalents

Avec le temps froid et enneigé apporté par l’hiver, les lieux et espaces municipaux se transforment et permettent aux utilisateurs de participer à un certain nombre d’activités hivernales, ce qui peut inclure l’utilisation de sentiers d’hiver polyvalents.

Two women walk with snowshoes on the backpacks, winter trekking, two people in the mountains in winter, hiking equipment

Avec le temps froid et enneigé apporté par l’hiver, les lieux et espaces municipaux se transforment et permettent aux utilisateurs de participer à un certain nombre d’activités hivernales, ce qui peut inclure l’utilisation de sentiers d’hiver polyvalents.

Bien que les sentiers d’hiver polyvalents puissent être une source d’exercice physique et de plaisir pour les utilisateurs de tous âges, la gestion des risques pour la sécurité est essentielle pour les organismes municipaux. Ceux-ci doivent tenir compte des nombreux risques associés à l’exploitation des sentiers et les atténuer par la mise en œuvre d’un plan complet de gestion des risques aidant à prévenir les blessures, mineures ou graves, ainsi que les décès.

Les directives suivantes soulignent les principaux éléments que les organismes municipaux doivent considérer lorsqu’ils mettent à la disposition de leur communauté des sentiers d’hiver polyvalents. Ce document ne doit pas être considéré comme une liste exhaustive et doit être utilisé conjointement avec les politiques et procédures internes, ainsi qu’en conformité avec les lois et règlements locaux.

Désignation

Lorsque les organismes municipaux déterminent où établir des sentiers sur leur territoire, il est essentiel qu’ils comprennent à la fois l’environnement dans lequel le sentier sera situé et les activités qui y seront permises. Bien que les éléments naturels créent un grand intérêt pour les utilisateurs de sentiers, dans certains cas, ces derniers ont aussi besoin d’une protection lorsqu’ils utilisent les sentiers. Idéalement, un sentier devrait avoir une incidence négative minimale sur l’environnement. Pour offrir une expérience sécuritaire et agréable, les organismes municipaux doivent tenir compte des critères suivants :

  • Évaluation environnementale
    • Accessibilité – comment les utilisateurs peuvent-ils accéder au sentier en toute sécurité? Y a-t-il suffisamment d’espace pour que les utilisateurs circulent?
    • Points d’intérêt – quels sont les éléments géologiques, pittoresques ou historiques que vous aimeriez mettre en évidence le long du sentier?
    • Pente – l’inclinaison du sentier est-elle sécuritaire pour les utilisateurs?
    • Traversée d’étendues d’eau – faudra-t-il construire des ponts pour permettre aux utilisateurs de circuler?
    • Faune – est-il possible de construire un sentier qui permet aux utilisateurs d’admirer la faune sans la déranger?
    • Végétation – quelle quantité de végétation devra-t-on retirer pour permettre l’utilisation du sentier?
    • Drainage – peut-on construire un sentier de manière à maintenir et à utiliser la configuration de drainage naturelle?
    • Intersections – où le sentier croisera-t-il d’autres sentiers, des voies ferrées ou des routes? Quel sera le flux de la circulation?
    • Risque d’avalanche ou de glissement de terrain – quel est le risque d’avalanche ou de glissement de terrain dans cette zone?
    • Développement durable – peut-on construire un sentier à cet endroit avec un minimum de perturbations du cadre naturel?
  • Activités permises
    Réfléchissez aux activités que vous prévoyez autoriser dans vos sentiers, car les directives peuvent varier en conséquence.
    • Marche et randonnée.
    • Raquette.
    • Cyclisme.
    • Ski de fond.
    • Activités motorisées, comme le VTT et la motoneige.

Communication

Les organismes municipaux doivent utiliser différents canaux de communication, comme les communiqués de presse, les nouvelles sur les sites Web et les nouvelles sur les médias sociaux, pour transmettre de l’information à leurs communautés à propos des sentiers d’hiver polyvalents sur leur territoire. Cette information peut comprendre ce qui suit :

  • Emplacement des sentiers.
  • Heures d’ouverture.
  • Fermetures en situation d’urgence.
  • Activités permises et non permises.
  • Mesures de sécurité en place.

Conception

Les organismes municipaux doivent concevoir soigneusement les sentiers sur leur territoire afin d’assurer un maximum de sécurité aux utilisateurs. Des sentiers bien conçus faciliteront également les activités d’inspection, d’entretien et de communication, ainsi que la cohérence des attentes que la communauté peut avoir quant à l’utilisation des sentiers.

  • Caractéristiques
    • Point de départ du sentier – là où le sentier commence
      • Assurez-vous que le point de départ du sentier est très visible pour les utilisateurs, afin qu’ils comprennent qu’ils entrent dans un sentier.
      • Vous devez comprendre que le point de départ du sentier détermine les attentes des utilisateurs concernant le sentier. Si le point de départ du sentier est bien conçu, les utilisateurs supposeront que le sentier est également bien conçu.
    • Revêtement du sentier – la surface du sentier
      • Concevez le revêtement du sentier de manière appropriée au type et à l’ampleur de l’utilisation prévue.
      • Vous devez prévoir que le revêtement du sentier peut être beaucoup plus élevé que la surface du sol en raison de l’accumulation de neige.
    • Limite de dégagement du sentier – la zone autour du revêtement du sentier qui est dégagée de manière à offrir un passage sécuritaire aux utilisateurs
      • Assurez-vous qu’il n’y a pas de végétation sur le revêtement du sentier ou au-dessus de celui-ci.
      • Vous devez prévoir que les branches des arbres et des arbustes pourraient se déplacer sous l’effet du poids de la neige et de la glace.
    • Zone tampon – l’espace sur les côtés de la zone de dégagement du sentier qui protège l’environnement contre la circulation sur le sentier
      • Retirez toute la végétation qui pourrait nuire à la vue des utilisateurs dans une descente ou un virage.
      • Retirez tous les végétaux nuisibles.
    • Pente – l’inclinaison du revêtement du sentier
      • Installez des affiches ou des balises pour informer les utilisateurs des zones à forte pente sur le sentier.
    • Limites
      • Installez des clôtures, des bornes de protection ou d’autres barrières pour contrôler les entrées et les sorties du sentier.
      • Mettez en place des barrières comme des clôtures, des rampes, des rubans ou des cordes pour attirer l’attention des utilisateurs et les protéger.
    • Intersections
      • Maintenez des lignes de vue dégagées à toutes les intersections.
      • Planifiez le flux de la circulation – la largeur du sentier à son point de départ doit permettre aux utilisateurs de se regrouper en attendant de pouvoir circuler.
      • Installez des panneaux d’arrêt à toutes les intersections où le sentier croise des voies pour véhicules motorisés.
    • Commodités
      • Stationnement.
      • Toilettes.
      • Bancs.
      • Zone de collecte des déchets et de recyclage.
    • Balises visuelles
      • Au besoin ou dans la mesure du possible, installez des balises visuelles, comme des affiches, aux endroits présentant les risques suivants :
        • Risques de collision, comme les intersections avec d’autres sentiers, des voies ferrées ou des routes.
        • Risques sur le sentier, comme les passages à niveau, les surfaces accidentées, les falaises et les pentes abruptes.
        • Animaux dangereux, comme les ours, les loups et les coyotes.
        • Végétaux dangereux, comme l’herbe à puce, le sumac vénéneux ou le sumac à vernis.

Inspection et entretien

Les organismes municipaux doivent établir un programme d’inspection et d’entretien complet pour identifier, corriger et documenter les dangers pour la sécurité, qui doit comprendre les éléments suivants :

  • Inspection
    • Établir une politique d’inspection, laquelle devrait décrire la fréquence requise des inspections et des activités à effectuer pour corriger ou éliminer les dangers pour la sécurité.
    • Effectuer des inspections périodiques des sentiers pour s’assurer qu’ils ne présentent aucun danger pour la sécurité. Éliminer les éléments suivants :
      • Tout élément posant un risque de glissade, de trébuchement ou de chute.
      • Déchets, verre brisé et autres débris
    • Entretien
      • Établir une politique d’entretien, laquelle devrait décrire les mesures et la documentation associées à la correction ou à l’élimination des dangers pour la sécurité.
      • Effectuer un entretien préventif et à la demande pour s’assurer que tous les dangers pour la sécurité sont éliminés. Cet entretien doit inclure ce qui suit :
        • Dans la mesure du possible, faire réparer ou remplacer tout ce qui représente un danger pour la sécurité.
        • Installer des affiches pour informer les utilisateurs lorsque le sentier ou l’équipement ne peut pas être utilisé ou est en réparation.
        • Inspecter toute réparation ou tout remplacement d’équipement avant l’utilisation.
        • Diriger un programme d’entretien des terrains menant au sentier.

Affichage

En plus des balises visuelles mentionnées ci-dessus, les organismes municipaux doivent installer des affiches appropriées à l’entrée du sentier et aux endroits clés pour informer les utilisateurs relativement à ce qui suit :

  • Utilisation sécuritaire du sentier
    • Sentier non surveillé – aux risques et périls de l’utilisateur.
    • Avis de non-responsabilité.
    • Règles de courtoisie et de bonne conduite.
    • Trousses de premiers soins.
  • Renseignements sur le sentier
    • Longueur du sentier.
    • Carte.
    • Ne pas indiquer de niveaux de difficulté – il s’agit d’une question de nature subjective, qui pourrait donner lieu à diverses interprétations.
  • Activité interdite
    • Pas de bousculade.
    • Consommation d’alcool ou de drogues interdite.
  • Heures d’ouverture
  • Zone de déchets et de recyclage
  • Coordonnées à utiliser en cas d’urgence
    • Services d’urgence.
    • Demandes d’entretien.

Résumé

Les organismes municipaux doivent concevoir et exploiter les sentiers d’hiver polyvalents désignés de manière à protéger tous les utilisateurs. En élaborant et en mettant en œuvre un plan complet de gestion des risques, des mesures de sécurité peuvent être prises pour aider à prévenir les blessures, les blessures graves et les décès ainsi que pour offrir aux utilisateurs une expérience agréable et sécuritaire pendant l’hiver.

Pour toute question, communiquez avec votre représentant de Marsh.