Blogue

L’heure est à l’optimisme novateur : le rôle de l’assurance lors de la COP26

Une série de blogs quotidiens pendant la COP26

Drone photo of Iceberg and ice from glacier in arctic nature landscape on Greenland. Aerial photo drone photo of icebergs in Ilulissat icefjord. Affected by climate change and global warming.

Hier a eu lieu le lancement de la COP26, qui se tiendra à Glasgow au cours des deux prochaines semaines.

La COP26 est un sommet mondial des Nations unies consacré aux changements climatiques. Il s’agit de la 26e réunion de la « Conférence des parties », à laquelle participent les pays qui ont signé la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, un traité adopté en 1994.

Alors que les négociations procédurales ont lieu aujourd’hui, nous prenons un moment pour réfléchir à ce que les semaines à venir pourraient nous réserver.

La COP26 sera l’occasion de définir les mesures décisives nécessaires pour minimiser l’impact des changements climatiques et protéger la planète. La mise en œuvre de ces mesures sera sans doute à l’ordre du jour.

Les pays devront s’engager à entreprendre des actions et des mesures pour atteindre collectivement les objectifs de la COP26, soit :

  • Atteindre zéro émission nette au niveau mondial d’ici le milieu du siècle et maintenir l’objectif de 1,5 degré à portée de main.
  • S’adapter pour protéger les communautés et les habitats naturels.
  • Mobiliser des fonds. 
  • Collaborer pour obtenir des résultats.

Cela nécessitera des innovations au niveau national et le soutien de secteurs comme celui de l’assurance.

En prévision de la COP26, le secteur de l’assurance a défini le rôle qu’il jouera pour favoriser l’action climatique et soutenir le changement.

Le secteur de l’assurance est bien placé pour rendre possible l’atteinte des quatre objectifs de la COP26. Un certain nombre d’initiatives sont en place ou en cours d’élaboration pour soutenir le rôle du secteur dans la réalisation des objectifs de la COP26. La clé de l’appui du secteur de l’assurance réside toutefois dans sa capacité à être à la fois innovant et à répondre à l’innovation.

Il est bien connu pour avoir toujours aidé les communautés et les secteurs à renforcer leur résilience face aux catastrophes. Ce qui est beaucoup moins reconnu, c’est la quantité d’expertise, de données et de ressources disponibles au sein du secteur. Ce sont des éléments essentiels à la création de produits et de solutions innovants qui soutiennent l’action climatique.

Ces éléments essentiels peuvent soutenir la poursuite du développement des mécanismes de partage des risques qui sous-tendent les efforts des pays en développement en matière de climat. L’Insurance Development Forum (IDF), lancé lors de la COP21 à Paris, met en évidence le rôle essentiel que jouent la gestion des risques et la résilience dans l’action climatique.

Au cours de la COP26, il sera possible d’explorer comment l’innovation dans les domaines du transfert, de la souscription et de la gestion des risques peut soutenir les ambitions mondiales.

Au cours des deux prochaines semaines, alors que les dirigeants du monde entier se réuniront pour tracer la voie à suivre et définir les mesures nécessaires pour gérer les changements climatiques, Marsh réfléchira à ce que cela signifie pour ses clients et son secteur.

Rejoignez-nous chaque jour alors que nous vous faisons part de notre point de vue et vous donnons un aperçu des événements de la journée, dans notre série de billets de blogue sur la COP26.